deco

deco
DECEMBRE...

Membres

dimanche 5 juillet 2009

Pour Béatrice de...


Aujourd'hui vide-grenier à Levens par une belle journée ensoleillée.

Tapis coloré, Tintin allongé...

333 participants annoncés!



Les enfants vendent leurs petits trésors...


les particuliers aussi mais également des revendeurs, toujours un peu plus chers par rapport aux tarifs habituels.
Blanche Neige a perdu les 7 nains, mais elle a rencontré le lapin d'Alice.


1 commentaire:

  1. Merci pour le petit *reportage*. J'adore les vide greniers, les marchés aux puces, les brocantes. J'y trouve les objets qui vont illustrer mes vitrines culturelles. A Emaüs j'ai donné des habits créés et réalisés par mes soins qui se sont tout de suite vendus. Un jour, je *tombe sur une cardeuse, objet rare, mais aussi difficile à vendre. Je me suis contentée de la photographier pour ma vitrine sur le *fil*. Vous pouvez voir dans les archives, des photos de mes voyages utilisées pour cette vitrine.
    Au *centre social protestant* et chez *Glorilande, je *récoltais les bouquins sur l'or... que je revendais aux orpailleurs avec un petit bénéfice, histoire de donner *un coup à boire* à ma voiture. En Espagne, au championnat du monde d'orpaillage, j'ai vendu pas mal d'habits, pas cher, aux orpailleuses françaises. Au championnat suisse de ce week-end, inutile de les proposer aux Suisses Allemandes. Quelques-une font le double et le triple de moi, et le contact n'est pas pareille qu'avec les Françaises.
    Chez Emaüs, j'achète aussi des piles de draps. LE TRUC trouvé pour varier les fonds de vitrines pour un prix plus que raisonnable, à un moment où les tissus de couleurs se font *rare et cher* dans les magasins classiques. J'étais une très bonne cliente chez CA, qui, à Lausanne avait gardé le rayon tissus, ayant repris l'emplacement d'un magasin de tissus. J'achetais des rouleaux entiers, à des prix très abordables. Mais, une nouvelle politique de la chaîne a fait décider de la fermeture des rayons de tissus, et moi... il a bien fallu trouver une autre solution...
    Quand je participe moi-même à un vide grenier, je n'ai, hélas pas trop de temps pour me balader. Il y a pourtant des photos marrantes à faire.
    Dans un vide grenier à Prilly, banlieue lausannoise, j'ai trouvé des personnages souvenirs d'une voyageuse dans les pays du nord, rares et très utiles pour illustrer le football sur glace, pour ma vitrine à l'occasion de l'Eurofoot. vitrine qui tournera de toutes façons.
    Pour trouver des objets pour ma prochaine vitrine, ça c'est une autre paire de manche : *histoire des découvertes de la médecine*. Les objets sont chez les antiquaires, trop cher pour mes budgets.
    Pour une vitrine sur la symbolique des animaux, je les ai récolté pendant 3 ans, même en France quand, dans mes déplacements pour les championnats, je *rencontrais* un marché aux puces.
    De la bouche d'un des bénévoles au *centre social protestant*, les vide greniers sont une concurrence terrible pour eux. Les gens donnaient, maintenant, ils font eux-même, les vide greniers, qui ne sont, en principe pas ouvert aux professionnels. Et pourquoi pas. !

    Ben en voilà une tartine. Salutations cordiales. Béatrice.

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées