PRIMAVERA...

PRIMAVERA...
JOLI MOIS DE MAI...

Membres

mardi 31 août 2010

En coup de "brise"...

Ciel très bleu dans le SUD




Après avoir réinstallé les deux chambres relookées, nous voici dans le déménagement du "petit". Veuillez ne pas être chagrinées de mes absences sur vos blogs, on reprendra le cours des choses de la vie d'ici quelques temps.
Je sens bien que la rentrée approche et nous allons quitté l'allure croisière. Cependant pour nous, dans le sud,  quel beau mois de septembre semble se préparer.Un ciel à toute épreuve, rayonnant de bleu  caressé par des rayons chaleureux...
Septembre, mois de ma naissance, septembre au doux automne s'approchant à pas alanguis, un joli mois qui prépare comme il se doit sa collection de   robes  ocres et  rousses, mois des champignons, des figues violettes du jardin, mois de futures langueurs mélancoliques...
Profitons de nos dernières journées d'été, malgré la fraicheur des matins et les petits châles légers accompagnant nos dernières soirées sur la terrasse.
Je vous souhaite une excellente journée...

de reprise pour certains d'entre vous.



samedi 28 août 2010

Je reviens... bientôt


Quelques fleurs  de Vintimille pour vous faire patienter.


bon week-end.


mercredi 25 août 2010

Bonjour!



Une brassée de fleur pour vous qui toquez!



Bonne journée

 Post...

Marine est venue aujourd'hui passer un petit brin de temps chez nous. Pour l'occasion une petite salade niçoise accompagnée de beignets de fleurs de courgettes.
Pour ma part sur un lit de feuilles de belle laitue, des tomates, du poivron vert dit marseillais, du concombre, des radis, des œufs durs, du thon émietté, quelques olives si possible de Nice -je n'en vais pas aujourd'hui-, un peu d'anchois. La sauce avec une belle cébette coupée,  huile d'olive, feuilles de basilic, un peu d'ail, sel, poivre.  



la salada nissarda d'après Jacques Médecin
"la base  qui ne comporte  que des crudités à part les œufs durs, qui se prépare sans vinaigre,est faite de tomates salées trois fois arrosées d'un filet d'huile d'olive. Souvent les niçois mélangent l'anchois et le thon dans la même salade: cela ne se fait jamais dans la tradition, puisque le thon à l'époque fort cher n'était utilisé que dans des occasions importantes; la plupart du temps l'anchois le remplaçait car il était d'un prix plus abordable. Je supplie tous ceux qui veulent assurer le renom de la cuisine de ce pays, de ne jamais incorporer dans une salade niçoise le moindre légume bouilli ni la moindre pomme de terre."
Pour lui tomates, concombre, fèves fraiches ou petits artichauts du pays coupés en rondelles suivant la saison, poivrons verts, petits oignons frais, basilic, gousse d'ail, œufs durs, filets d'anchois, huile d'olive, sel, poivre.
 
 
Vous remarquerez que j'ai mis le thon et l'anchois mais à notre époque ce n'est plus une denrée rare...
 




lundi 23 août 2010

Scott...







sur un clavecin de David LEY



Bonne soirée en bonne compagnie

vendredi 20 août 2010

VILLA KERYLOS


 Il pleut!
Et oui, l'été se délite petit à petit, on nous promet de la chaleur, des rayons de soleil dorés...
Nenni, Madame Météo n'en fait qu'à son bon plaisir. Les jardins s'abreuvent ainsi, tout le monde n'est donc pas mécontent.
Pendant que mon mari au désespoir des mésaventures picturales, tempête...ch.............., souffle et provoque des courants d'air,  alors que le résultat final me plait bien,  avant que je ne me déplace avec mon ordi, dans une autre pièce pour libérer la deuxième section des aventures rocambolesques du Sieur, le temps ne me permettant pas des déplacements escargolesques, je vous ai concocté... non pas une recette sucrée, ni une boisson consolatrice,
seulement un petit déplacement touristique 
dans  la villa grecque Kérylos qui se situe  à Beaulieu sur Mer, villa que nous avions visitée à la mi-juillet..



 La Villa grecque Kérylos est l’un des monuments les plus extraordinaires de la Côte d'Azur. Edifiée au début du XXe siècle, à la Belle Epoque, elle est la reconstitution unique au monde d’une demeure grecque antique, parée, avec un luxe inouï, de son décor mural et de son mobilier.
Tel est l’hommage rendu à la civilisation grecque par deux amoureux de la Grèce antique, Théodore Reinach, docteur en droit, docteur ès lettres, helléniste reconnu et réputé, archéologue mécène, et Emmanuel Pontremoli, architecte inspiré.

Conçue sur le modèle des maisons nobles de l’Ile de Délos au IIe siècle av. J.-C., la Villa Kérylos est une invitation au voyage au cœur de l’antiquité grecque. Tout, de l’organisation des espaces au raffinement de la décoration, a été pensé dans le but de recréer l’atmosphère d’une luxueuse villa grecque.



“Il fallait incorporer la maison à cette côte, la bâtir pour lutter contre les vents, pour baigner dans le soleil et la mer. Pour ne diminuer en rien la beauté du site, il fallait la concevoir pour ce pays où tout se fond dans une lumière, sœur de celle de la Grèce.” 


L'entrée de la villa :
XAIPE
"réjouis-toi"

Le balaneion, bains privés réservés aux maisons de luxe, est en marbre tigré de Carrare. Les Grecs avaient l’habitude de s’y délasser avant le repas du soir.



A l’image des habitations méditerranéennes, la villa Kérylos s’organise autour du péristyle, vaste cour centrale entourée de douze colonnes monolithes en marbre blanc de Carrare. La vasque élégante, source de vie, occupe le centre de du patio.



Apollon, Hermès, Oenomaos nous accueillent,
des motifs marins  animent les murs de la cour.



La bibliothèque, construite sur un étage et demi, est exposée au levant pour faciliter la lecture au matin. Elle recèle de nombreux ouvrages de référence sur l'art antique ainsi que de nombreuses œuvres d’art et objets de la vie quotidienne des Grecs anciens. Le lustre est la réplique de celui de Sainte Sophie.

"C'est ici qu'en compagnie des orateurs, des savants et des poètes, je me ménage une retraite paisible dans l'immortelle beauté".



Dans la salle des banquets, nommée triklinos, trois lits dressés à hauteur des tables permettaient aux convives de prendre les repas allongés, conformément au mode de vie des Grecs. Les murs vous exposent des satyres bien coquins...


L'andron, le grand salon, au tapis de mosaïque représentant Thésée combattant le minotaure, le décor de marbre -marbres veinés aux tons variés de mauve ou gris- de style constantinien, les lustres d'inspiration byzantines.

L'un des aspects les plus remarquables du site reste sans doute le mobilier, exécuté par l'atelier Bettenfield sur les dessins de  Pontremoli.
Les essences de bois sont très recherchées : poirier, citronnier de Ceylan, prunier d'Australie, bois de violette, noyer d'Amérique, le tout incrusté d'ivoire et de corail ; on remarque les tressages de cuir.


Un grand rafraichissoir en galvanoplastie, reproduction d'un vase du trésor d'Hildesheim,
un autel domestique consacré au Dieu inconnu, plafond  à caisson, petite statue équestre...
On ne sait où poser les yeux!

L'oïkos, le petit salon

Les murs sont ornés de stucs réalisés par le sculpteur Paul-Jean Batiste Gasq.


Ils illustrent la légende de Dionysos, on trouve aussi des masques inspirés du théâtre de Pergame.


L’Ornitès, ou chambre aux oiseaux, à dominante bleue  au mobilier raffiné.
La chambre de Madame Reinach.
Théodore Reinach avait choisi pour décorer la chambre de son épouse les attributs de la déesse Héra, femme de Zeus : le paon et le cygne.

                                                             


Détails féminins sur les  murs.



Salle de bain avec des bas-reliefs en stuc de Gasq, sa baignoire monolithique en marbre de Carrare, robinets à tête de fauves.




Entre les deux salles de bain  le triptolème  salle de repos : son décor mural et son plafond à caissons.


Quelques détails des diverses mosaïques du sol : en bas à droite, le motif représente Triptolème, héros d'Eleusis, sur son char.

 
Erotes
 Richement décorée, la chambre de Théodore Reinach est dédiée à Eros, dieu de l’amour, batifolant parmi les pampres et les colombes. De couleur ocre rouge, elle est caractéristique de la palette chromatique des Grecs. La pièce est aménagée sur une grande mosaïque représentant Dionysos sur une trière, entourée de dauphins -cf "mosaïque" haut gauche- .




La grande statue de Sophocle à l'entrée de la villa, et quelques autres ,
si mes souvenirs sont bons également le buste de  Socrate (?)

Et si je vous disais qu'au moment où je termine cette petite randonnée, le soleil est revenu!

Alors une jolie vue de la mer pour nous faire retrouver le moral des troupes.



Vue de la bibliothèque de Théodore...


 et une petite musique de "l'époque"... 
 cet érudit aimait jouer sur son piano caché, il y interprétait l'hymne à Apollon dont il avait déchiffré les signes, découvrant qu'il s'agissait de notes de musique, au cours d'un séjour à Delphes en 1893. Il fit harmoniser ce morceau par Gabriel Fauré





pour Alter...


 piano de la villa Kérylos


Bonne après-midi.

jeudi 19 août 2010

Un p'tit tour dans le jardin


Il a fait frais suite à ce week-end pluvieux, 
mais le ciel est bleu et la température devrait remonter. Cependant on se croirait à la mi-septembre...
Non, pas encore l'automne, il nous reste quelques journées d'été, s'il vous plait; il sera bien temps de retrouver la rentrée, même si les grandes surfaces affichent cahiers et crayons, nouveauté dans le look des classeurs,   avec ces myriades de libellules qui remplissent leurs caddies en sachant que beaucoup d'entre elles  ne feront pas leur devoir le moment venu!!!

Profitons de ces deux semaines dans nos paradis. Les abeilles, les bourdons, les araignées nous accompagnent dans nos pérégrinations matinales. Bientôt les cigales vont reprendre leurs éternelles vocalises, et moi  je prépare le maillot pour aller rendre visite à une amie.
A savourer avec une grande délectation, nourriture des impressions émotives.


Pas aussi bien que Karine 
qui a fait une magnifique photo d'abeille anthidium en vol


 quelques fuchsias
à l'ombre des oliviers...

-"Voulez-vous danser avec moi?"



Eucomis 
surnommée  fleur ananas,
originaire d'Afrique du Sud, plante à bulbe de la famille des Liliaceae



Dahlia Bishop of Llandaff


Petite main très experte 

"Et voila le travail"



Douce journée à vous qui poussez la porte...


mardi 17 août 2010

Chronique d'un jour...




Alain refait la chambre du fiston 
qui n'est plus à la maison depuis trois ans, il fallait donc commencer à évacuer le fait qu'il vivait sa vie ailleurs, puis tout en gardant ses souvenirs d'enfance, songer à  mettre un petit coup de blanc et de couleur sur les murs..
La maison sent la peinture, Alain souffre des surprises que réserve ce genre d'aventure, par exemple la petite fente du plafond qu'il n'avait pas vue et qu'il rencontre après avoir passé la première couche...

Pendant ce temps n'étant vraiment pas utile pour ce genre de travaux si ce n'est celui d'avoir des idées -Hic!-
je vaque...

"En cuisine" j'ai tenté les fleurs de courgettes farcies à ma façon
Je vous donne la recette car c'est très bon, sans viande, que du légume et un peu de fromage.
Je suis donc allée chercher les fleurs dans le jardin du voisin: une douzaine.
Dans une poêle j'ai mis coupées en petits dés:
1 belle courgette de Nice
1 belle tomate cœur de bœuf du  même voisin
1 gousse d'ail, 
1 bel oignon,
sel,  poivre, origan.

Une cuisson rapide dans l'huile d'olive de Toscane, il faut que cela garde de la tenue, pas de ratatouille.
Pendant ce temps on fait cuire dans une casserole et de l'eau salée  une tasse de riz rond 10 min.

J'ai mélangé le tout avec un œuf entier battu, et 2 grosses cuillerées à soupe  de brousse -j'essaierai la prochaine fois avec de la ricotta-.

Dans un plat à gratin j'ai mis au fond une  autre tomate  cœur de bœuf coupée en tranches épaisses,  sel, origan, un peu d'huile et après avoir farci délicatement les fleurs de la préparation  j'ai posé celles-ci sur le  dessus en  parsemant d'un peu de parmesan.
Une trentaine de minutes  au four pas trop chaud en surveillant.
Un petit régal, léger, pas gras, savoureux,  le tout  accompagné d'une salade.



J'ai eu également le temps de prendre quelques photos 
des hibiscus moscheutos et des normaux.





Le jardin est encore vert cette année, la canicule n'a pas eu raison de sa santé.
Puis j'ai rencontré cette épeire fasciée.
brrrrrrrrrrrrrrrrr!!!

Quelle merveille  mais elle fait très peur...


Pour moi ce sont encore  les vacances!!!!

N'est-ce-pas Ninou?



POST SCRIPTUM 
J'avais préparé un petit dessert ce matin qu'il fallait manger frais...



Soupe de pêches de vigne au Pinot noir et à la cannelle

8 pêches de vigne
200gr de sucre christallisé
1 jus de citron
2 bâtons de cannelle
1 zeste de citron
20 cl de Pinot noir

Peler les pêches, les couper en 6 quartiers
Dans une casserole, mettre le Pinot, le jus de citron, le sucre, les bâtonnets de cannelle, le zeste, et les quartiers de pêches que l'on mélange délicatement.
Faire frémir quelques instants. Mettre dans une terrine, couvrir de papier sulfurisé et garder au moins 2 heures au frigo.
Si vous ne trouvez pas de pêches de vigne vous avez la possibilité de faire ce dessert avec les pêches normales.


 

Et pour vous endormir en douceur... après Brunetti, un extrait de conte du XXVIIème.

Le jardin des fées
 La plus vieille mit ses doigts dans sa bouche, et siffla trois fois, puis elle cria: "Abricots, pêches, pavies, brugnons, cerises, prunes, poires, bigarreaux", melons, muscats, pommes, oranges, citrons, groseilles, fraises, framboises, accourez à ma voix.
- Mais, dit la reine, tout ce que vous venez d'appeler vient en différentes saisons.
- Cela n'est pas ainsi dans nos vergers, dirent-elles, nous avons de tous les fruits qui sont sur la terre, toujours mûrs, toujours bons, et qui ne se gâtent jamais."
extrait de "La chatte blanche" de Madame d'AULNOY

Bonne soirée


dimanche 15 août 2010

Je reprends le cours des évènements musicaux...

s
L'Escarène et la fin de son festival 2010
en présence de l'ensemble Stadivaria et  de Haendel.
Un feu d'artifice et un Water Music qui ont terminé avec faste cette saison estivale, la semaine dernière. 
Répétition dans la détente et la concentration.

  Direction Daniel CUILLER


Le festival va-t-il vraiment s'arrêter définitivement, comme d'autres,  faute de moyens?
C'est le soucis du à la politique actuelle qui prend prétexte des difficultés financières suite à
la crise, pour amputer la culture des subventions nécessaires  à la survie de tous ces concerts que nous sommes nombreux à aller écouter tout au long de l'année, surtout en province... et il n'y a pas que la Musique à être pénalisée!
Que nous réserve Demain?

samedi 14 août 2010

J'atterris...

en douceur







Table d'harmonie décorée par le facteur de clavecin 
David LEY



BON DIMANCHE ENSOLEILLE




vendredi 13 août 2010

Comme la brise...




Je vous présente  le chat sans nom de Serre de la Madone,
Je file comme la brise vers cette dernière journée  à Menton. 
Ce soir concert des Talents lyriques pour clore dans la perfection cette semaine.

J'ai mis le nom de la fleur rouge qui vous a intriguées; si le temps le permet car il tonne et cela ne s'annonce pas bien, j'irai faire des recherches un peu plus approfondies sous le feuillage, car je n'ai pas pris le nom complet en photo.
Il y a des espèces très surprenantes dans ce jardin, il faudra que je vous le raconte.

Excellente journée à vous tous !



mercredi 11 août 2010

On continue de plus belle!


Les journées passées au jardin Serre de la Madone sont très riches d'enseignements et d'échanges amicaux, vivifiants et  énergisants.


Fleur de lotus

Ne vous étonnez pas, il n'y a pas que des fleurs, la musique est partout présente, du matin au soir, les clavecins sonnent à merveille, David Ley fabrique des instruments remarquables, Christophe Rousset est un merveilleux pédagogue, plein d'humour et de générosité, les étudiants sont remplis d'idées et de sensibilité, l'accueil est très sympathique.

Le paradis!

Pour l'instant les fleurs de lotus sont encore les plus simples à vous présenter, photos prises à l'arrivée assez tôt pour capter l'épanouissement de ces fructueuses corolles, dans leur plus bel apparat.

Je vous ferai part du déroulement du stage, mais il reste encore une journée et un concert...

Belle nuit!


Erythrina
papilionacea

Veuillez m'excuser de ne pas avoir le temps de vous rendre visite, je le fais dès que tout est fini...

Bonne journée .


mardi 10 août 2010

SANS PAROLE...








 SERRE DE LA MADONE 
ce jour 

DOUCE NUIT 


J'y retourne, bonne journée!