ESTATE

ESTATE
JUILLET...SI CHALEUREUX...

Membres

vendredi 20 août 2010

VILLA KERYLOS


 Il pleut!
Et oui, l'été se délite petit à petit, on nous promet de la chaleur, des rayons de soleil dorés...
Nenni, Madame Météo n'en fait qu'à son bon plaisir. Les jardins s'abreuvent ainsi, tout le monde n'est donc pas mécontent.
Pendant que mon mari au désespoir des mésaventures picturales, tempête...ch.............., souffle et provoque des courants d'air,  alors que le résultat final me plait bien,  avant que je ne me déplace avec mon ordi, dans une autre pièce pour libérer la deuxième section des aventures rocambolesques du Sieur, le temps ne me permettant pas des déplacements escargolesques, je vous ai concocté... non pas une recette sucrée, ni une boisson consolatrice,
seulement un petit déplacement touristique 
dans  la villa grecque Kérylos qui se situe  à Beaulieu sur Mer, villa que nous avions visitée à la mi-juillet..



 La Villa grecque Kérylos est l’un des monuments les plus extraordinaires de la Côte d'Azur. Edifiée au début du XXe siècle, à la Belle Epoque, elle est la reconstitution unique au monde d’une demeure grecque antique, parée, avec un luxe inouï, de son décor mural et de son mobilier.
Tel est l’hommage rendu à la civilisation grecque par deux amoureux de la Grèce antique, Théodore Reinach, docteur en droit, docteur ès lettres, helléniste reconnu et réputé, archéologue mécène, et Emmanuel Pontremoli, architecte inspiré.

Conçue sur le modèle des maisons nobles de l’Ile de Délos au IIe siècle av. J.-C., la Villa Kérylos est une invitation au voyage au cœur de l’antiquité grecque. Tout, de l’organisation des espaces au raffinement de la décoration, a été pensé dans le but de recréer l’atmosphère d’une luxueuse villa grecque.



“Il fallait incorporer la maison à cette côte, la bâtir pour lutter contre les vents, pour baigner dans le soleil et la mer. Pour ne diminuer en rien la beauté du site, il fallait la concevoir pour ce pays où tout se fond dans une lumière, sœur de celle de la Grèce.” 


L'entrée de la villa :
XAIPE
"réjouis-toi"

Le balaneion, bains privés réservés aux maisons de luxe, est en marbre tigré de Carrare. Les Grecs avaient l’habitude de s’y délasser avant le repas du soir.



A l’image des habitations méditerranéennes, la villa Kérylos s’organise autour du péristyle, vaste cour centrale entourée de douze colonnes monolithes en marbre blanc de Carrare. La vasque élégante, source de vie, occupe le centre de du patio.



Apollon, Hermès, Oenomaos nous accueillent,
des motifs marins  animent les murs de la cour.



La bibliothèque, construite sur un étage et demi, est exposée au levant pour faciliter la lecture au matin. Elle recèle de nombreux ouvrages de référence sur l'art antique ainsi que de nombreuses œuvres d’art et objets de la vie quotidienne des Grecs anciens. Le lustre est la réplique de celui de Sainte Sophie.

"C'est ici qu'en compagnie des orateurs, des savants et des poètes, je me ménage une retraite paisible dans l'immortelle beauté".



Dans la salle des banquets, nommée triklinos, trois lits dressés à hauteur des tables permettaient aux convives de prendre les repas allongés, conformément au mode de vie des Grecs. Les murs vous exposent des satyres bien coquins...


L'andron, le grand salon, au tapis de mosaïque représentant Thésée combattant le minotaure, le décor de marbre -marbres veinés aux tons variés de mauve ou gris- de style constantinien, les lustres d'inspiration byzantines.

L'un des aspects les plus remarquables du site reste sans doute le mobilier, exécuté par l'atelier Bettenfield sur les dessins de  Pontremoli.
Les essences de bois sont très recherchées : poirier, citronnier de Ceylan, prunier d'Australie, bois de violette, noyer d'Amérique, le tout incrusté d'ivoire et de corail ; on remarque les tressages de cuir.


Un grand rafraichissoir en galvanoplastie, reproduction d'un vase du trésor d'Hildesheim,
un autel domestique consacré au Dieu inconnu, plafond  à caisson, petite statue équestre...
On ne sait où poser les yeux!

L'oïkos, le petit salon

Les murs sont ornés de stucs réalisés par le sculpteur Paul-Jean Batiste Gasq.


Ils illustrent la légende de Dionysos, on trouve aussi des masques inspirés du théâtre de Pergame.


L’Ornitès, ou chambre aux oiseaux, à dominante bleue  au mobilier raffiné.
La chambre de Madame Reinach.
Théodore Reinach avait choisi pour décorer la chambre de son épouse les attributs de la déesse Héra, femme de Zeus : le paon et le cygne.

                                                             


Détails féminins sur les  murs.



Salle de bain avec des bas-reliefs en stuc de Gasq, sa baignoire monolithique en marbre de Carrare, robinets à tête de fauves.




Entre les deux salles de bain  le triptolème  salle de repos : son décor mural et son plafond à caissons.


Quelques détails des diverses mosaïques du sol : en bas à droite, le motif représente Triptolème, héros d'Eleusis, sur son char.

 
Erotes
 Richement décorée, la chambre de Théodore Reinach est dédiée à Eros, dieu de l’amour, batifolant parmi les pampres et les colombes. De couleur ocre rouge, elle est caractéristique de la palette chromatique des Grecs. La pièce est aménagée sur une grande mosaïque représentant Dionysos sur une trière, entourée de dauphins -cf "mosaïque" haut gauche- .




La grande statue de Sophocle à l'entrée de la villa, et quelques autres ,
si mes souvenirs sont bons également le buste de  Socrate (?)

Et si je vous disais qu'au moment où je termine cette petite randonnée, le soleil est revenu!

Alors une jolie vue de la mer pour nous faire retrouver le moral des troupes.



Vue de la bibliothèque de Théodore...


 et une petite musique de "l'époque"... 
 cet érudit aimait jouer sur son piano caché, il y interprétait l'hymne à Apollon dont il avait déchiffré les signes, découvrant qu'il s'agissait de notes de musique, au cours d'un séjour à Delphes en 1893. Il fit harmoniser ce morceau par Gabriel Fauré





pour Alter...


 piano de la villa Kérylos


Bonne après-midi.

11 commentaires:

  1. Quels bons moments on a passé dans cette villa !!! ce que je préfère : le pupitre face à la mer.
    Et dans les merveilleux jardins de sa voisine Ephrussi de Rothschild où on s'installait des heures durant, plongés dans la lecture des 'Aventures de juge Ti'

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Martine,
    Quel merveilleux dépaysement que de visiter cette villa grecques. Merci de nous faire partager vos émotions.
    Après un été bien chargé je reprends le cours de mes publications sur mes blogs.
    Merci de vous être arrêtée. Vous êtes la première.
    Bonne fin d'été et bonne rentrée.

    RépondreSupprimer
  3. Une bien jolie visite guidée présentée avec savoir et talent...
    merci

    RépondreSupprimer
  4. Oh, le magnifique reportage, vraiment une visite à envisager car cette villa est splendide.
    Tu vois, ce très beau billet a fait revenir le soleil, qui ne pouvait pas bouder bien longtemps, chez nous et en cette saison...
    Bonne soirée, Martine.
    Norma

    RépondreSupprimer
  5. Après la pluie, le beau temps !
    Exceptionnelle villa magnifiquement mise en images.
    Merci ...
    Beau week-end
    Marie-Ange

    RépondreSupprimer
  6. Martine tes photos sont magnifiques, on croirait visiter cette superbe villa antique, oh combien décorée, avec toi!!!!
    Merci pour cette belle visite guidée qui se termine bien sûr en musique!
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  7. Splendides photos pour ce lieu très étrange !
    Par les fenêtres grillagées, en voyant des bateaux, on a une peite impression de Guggenheim... Une visite à programmer !

    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  8. Grandiose ! et quel festival !

    RépondreSupprimer
  9. Quelle visite ! Tout ce luxe est vraiment extraordinaire et je n'imaginais pas tant de richesses en voyant simplement l'extérieur de cette villa grecque...
    J'ai une demande à te faire : puis-je t'emprunter tes photos des mosaïques au sol pour les transférer à une amie qui est professeur de mosaïque classique ? Je suis sûre que ces photos lui plairaient beaucoup mais si tu ne le souhaites pas, il n'y a pas de problème, bien sûr.
    Bonne semaine à venir, sous le soleil :-)

    RépondreSupprimer
  10. Visite très intéressante et villa caractéristique de l'image que les hellénistes du début du siècle avaient de la Grèce antique. Beaucoup d'harmonie. Merci de nous faire découvrir ce lieu.

    RépondreSupprimer
  11. Je rêve depuis longtemps de visiter cette magnifique demeure.
    Merci pour ce joli reportage!

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées