AUTUNO

AUTUNO
SEPTEMBRE...L'AUTOMNE POINTE SON NEZ.

Membres

mercredi 4 novembre 2009

Pour "Chemin faisant"


La molène thapsus (Verbascum thapsus), plus connue sous le nom de molène Bouillon-blanc, Bouillon-blanc ou Bouillon jaune est une espèce de plante bisannuelle du genre Verbascum (les molènes) de la famille des Scrophulariaceae.
La hampe était utilisée au Moyen Âge comme torche. Les feuilles étaient enlevées et la tige enduite de poix, d'où le surnom de Cierge de Notre-Dame donné à la plante.
C'est une plante haute qui peut atteindre deux mètres de haut. Elle présente des feuilles vert-gris, très duveteuses. Les inflorescences sont des épis, il y en a 1 à 3 par plante.


Voila ce que l'on trouve comme info sur la tisane de bouillon blanc (toux, bronchite).

INGREDIENTS

Bouillon blanc: Pour une tasse de tisane de bouillon blanc (molène):
1.5 à 2 gr (1 à 2 cuillers à café) de fleurs séchées de bouillon blanc*
Environ 200 ml d'eau

* On peut trouver les fleurs de bouillon blanc séchées en vente au détail en pharmacie ou on peut récolter soi-même les fleurs de bouillon blanc dans la nature et les faire soi-même sécher.

PREPARATION
Chauffez l'eau à ébullition puis ajoutez cette eau bouillante aux fleurs de bouillon blanc.

Laissez infuser une dizaine de minutes (afin d'obtenir une dose efficace en substances actives)


POSOLOGIE
Toux: B
uvez une tasse de tisane de bouillon blanc une à deux fois par jour en particulier lors de toux grasse.

Demandez toujours conseil à votre pharmacien ou herboriste.

4 commentaires:

  1. Merci pour cet article. Pour vous, un extrait du livre de Josiane Aoun publié chez Aubanel: "Dans l'Antiquité, on a accordé au bouillon-blanc de nombreuses vertus... Déjà Dioscoride et Pline l'Ancien le recommandaient contre toutes les maladies pulmonaires, mais alors que l'un prescrivait les feuilles, l'autre préférait la racine; tandis qu'au Moyen-Age, Sainte Hildegarde considérait ses fleurs comme le meilleur remède contre l'enrouement."
    L'auteure recommande de filtrer soigneusement la décoction afin d'éliminer "la multitude de poils que fleurs et étamines laissent dans le liquide".
    Bonne journée.
    Anne

    RépondreSupprimer
  2. Merci, merci Martine pour tous ces renseignements fort utiles ! Cette molène est donc venue s'installer chez moi sans demander la permission !
    Je la laisserai dans mon jardin puisqu'elle semble avoir une certaine aura ! A bientôt et bonne journée !

    RépondreSupprimer
  3. Je consomme des soupes végétariennes de Hildegarde de Bingen....mais pas de bouillon blanc dans les miennes !

    RépondreSupprimer
  4. Votre photo est très belle et vos commentaires fort instructifs. Elle a beaucoup d'allure et semble se plaire dans votre jardin. J'ai souvent eu envie de l'accueillir mais comme mon jardin est petit je me soucie de ne pas être envahie par une seule espèce et ce que j'ai trouvé dans l'encyclopédie Agora à son sujet est tellement étonnant que je vous le confie:
    Les graines conservent leur pouvoir germinatif pendant de très longues périodes (plus de vingt ans) pour ne germer qu'une fois exposées à la lumière. On raconte qu'au Danemark des molènes auraient poussé d'un sol enfoui depuis 650 ans sous une église!

    Tant de patience pour une si brève floraison. En effet, décrit Marie-Victorin, «ses fleurs s'ouvrent le matin, la fécondation a lieu presque aussitôt, et elles tombent dans la soirée. Le matin suivant plusieurs autres fleurs s'ouvrent au-dessus de la place occupée la veille par les premières et ainsi de suite.»

    «Fleurs qui tombent sitôt qu'un vrai soleil les touche.», écrit Agrippa d'Aubigné!
    Marisol

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées