AUTUNO

AUTUNO
SEPTEMBRE...L'AUTOMNE POINTE SON NEZ.

Membres

mardi 17 janvier 2012

IL N'EST PLUS ...






Il restera 
dans nos mémoires de claveciniste, 
il restera à jamais dans nos cœurs.

Au revoir Maître






13 commentaires:

  1. J'ai appris ça ce soir aussi! C'est bien triste en effet! On ne l'oubliera jamais!

    RépondreSupprimer
  2. C'est pour vous un peu comme un père spirituel qui disparait. On sentait bien déjà vos craintes et vos tristesses dans le billet sur son dernier concert. Reste la musique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet Robert, je le pressentais, et je ne regrette pas d'avoir pris l'initiative d'aller à Paris pour cette occasion.
      Je passe la journée avec France musique, baignée de merveilleuses musiques qu'il a dirigées et interprétées et d'hommages qui lui sont rendus.
      Un des premiers Maitres de cette génération qui s'en va...

      Supprimer
  3. VOUS AVEZ OBSERVE:
    Nouvelle "partition" sur Google... avec les réponses directement adressées.
    Par contre pour l'horaire il y a mieux comme précision (il est 15h28 et non 6h 27, un soucis de fuseau horaire.
    A suivre

    RépondreSupprimer
  4. J'accède enfin à ta page où je découvre ton émouvant hommage qui suit l'évocation récente de son dernier concert. J'imagine que tu joueras aussi en pensant à lui, comme une offrande immatérielle, et que cette musique aura une valeur très spéciale.
    Il est beau que la musique soit un lien privilégié.
    Anne

    RépondreSupprimer
  5. Quel courage !
    Tu le pressentais lors de notre rencontre en décembre.

    RépondreSupprimer
  6. Je te le disais ce matin, cette nouvelle, aussitôt découverte m'a émue car c'est une perte pour la musique, mais aussi parce que tu as sans doute été parmi ses derniers spectateurs !

    RépondreSupprimer
  7. Reste la musique, merci ma grande de nous l'avoir fait rencontrer !

    RépondreSupprimer
  8. A lire, le témoignage de Gérard, notre ami accordeur (et plus !!!) :
    Gustav Leonhardt
    J'ai mis chez lui des liens vers tes articles, surtout le dernier récital qui sont fort émouvants à lire aussi Martine

    RépondreSupprimer
  9. Remarque : le lien vers l'article de Gérard ci-dessus est actif, il suffit de cliquer (mais comme il n'est pas d'une couleur différente, ça trompe)
    sinon voici l'adresse :

    http://gerardfauvin.blogs.charentelibre.fr/archive/2012/01/18/gustav-leonhardt.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai parcouru son blog hier, en cherchant les témoignages sur Gustav Leonhardt, je viens de rajouter encore une pensée à la mémoire de ce grand Monsieur de la musique.
      On a du mal, tu imagines ses anciens élèves, j'ai des amies qui ont étudiées avec lui et c'est une vrai perte comme un père qui sen va à tout jamais.

      Supprimer
  10. Oui j'imagine volontiers la tristesse qui envahit ceux et celles qui l'ont eu comme professeur : déjà le simple spectateur est ému donc pour vous ! écoutez ses enregistrement en buvant à sa mémoire, c'est une superbe façon de lui rendre hommage

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées