ESTATE

ESTATE
JUILLET...SI CHALEUREUX...

Membres

jeudi 4 juin 2009

Pratique musicale.

Clavier de clavecin italien
Domenico da Pesaro 1590

Voici deux belles journées passées: il s'agissait pour nous d'organiser les évaluations de nos étudiants musiciens d'après leurs réalisations et leur pratique instrumentale de l'année, mettre fin au cycle dans lequel ils sont et leur permettre de passer au suivant. Hier c'était donc le département de musique ancienne qui s'exprimait, clavecin, flûte à bec, traverso, orgue. Aujourd'hui je devais m'affranchir de mon rôle de juré pour les classes de harpe .
Certains de nos élèves décident, pour des raisons qui les concernent, de quitter le circuit du Conservatoire: trop de travail avec les études ou d'autres projets personnels à accomplir ; ils ne vont donc pas au bout de nos sollicitations; mais ceux qui vont à fond nous auront convaincus: l'épreuve qu'il faut accomplir, du plus petit au plus grand , devant un jury qui a une bonne écoute, s'exprimant chacun à sa manière, faisant preuve d'audace, de prestance, de musicalité, cherchant à trouver la force de se dépasser malgré le trac car, plus ils sont jeunes - à partir de 9 ans- , plus leur prestation est courte et le petit mal au ventre, les doigts humides, le souffle court, tous ces désagréments n'ont pas eu le temps de disparaitre que c'est déjà fini!
Quel plaisir de les entendre s'exprimer au travers d'un langage universel que celui de la musique et de l'harmonie des sons, avec la grâce qui leur est dévolue. Quel beau cadeau ils offrent sans le savoir à leurs enseignants par cette affirmation à vouloir aller au bout, même si cela n'est pas encore primé mais le sera l'année prochaine.
Malgré la fatigue que cela a pu causer par la tension et l'attention que nous avons du fournir, un grand merci leur est donné.
Merveilleuse leçon de vie!!!

Les photos des instruments ont été prises dans le magnifique Musée instrumental de Nüremberg.


4 commentaires:

  1. Nous félicitons les élèves du Conservatoire pour leur courage, leur talent et tout le travail qu'ils ont accompli grâce à l'aide de leurs professeurs. Les auditions ont dû être fertiles en émotions et en grâce. Est-ce que les plus grands élèves composent ou préfèrent-ils s'attacher à une interprétation de qualité?
    Merci pour les photos d'instruments anciens: ce sont de véritables sculptures, d'un extrême raffinement dont le timbre n'a rien de commun avec des instruments plus modernes.
    Anne

    RépondreSupprimer
  2. Nos étudiants ont des programmes imposés et des pièces de leur choix; pour les plus grands, de la musique de chambre également sous forme de basse continue pour les claviers, dont rien n'est réalisé, on leur enseigne cette pratique qui fait partie du métier des clavecinistes et des organistes.
    Nous avons eu la performance d'une jeune élève qui décide de stopper son cursus de clavecin avec un certificat de fin d'étude musicale (CFEM), et qui nous a joué une de ses compositions: c'était étonnant car cela arrive peu; nous essayons de la dissuader d'arrêter mais il semble que son choix soit bien réfléchi!

    RépondreSupprimer
  3. Parfois, on arrête et on reprend plus tard. C'est certainement plus difficile, mais les décisions de jeunesse peuvent avoir un certain caractère d'irrévocabilité. Une personne qui a du talent réussit toujours dans sa voie, d'une manière ou d'une autre.

    RépondreSupprimer
  4. Les conservatoires, dans leur ensemble, offrent une tellement meilleure approche de la musique qu'autrefois ! c'est merveilleux de voir comment, par des approches originales et une pédagogie ouverte, ils permettent aux jeunes de découvrir les joies de la musique...

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées