AUTUNO

AUTUNO
SEPTEMBRE...L'AUTOMNE POINTE SON NEZ.

Membres

dimanche 31 mai 2009

Peccato in buona compagnia !


"Gondola ! Gondola !"

A chaque embarcadère vénitien, vêtus de leur polo rayé, les fiers gondoliers, de père en fils, vous interpellent pour vous faire " girare un poco " au travers de La Cité lacustre… Cependant on peut assister à des scénettes bien différentes : Castello, un après-midi bien chaud, un jeune garçon, Giovanni, armé de sa longue canne à pêche, projette de faire une battue spectaculaire dans le canal, s'imaginant se faire un peu d’argent de poche à la Pesceria le lendemain ! Ici, précisément, où une population abondante de poissons, a-t-il observé du haut de ses 13 ans, semble le narguer.


Mais ce n’est pas sans compter avec la compagnie des gondoliers, armés de lunettes de soleil " stilo Armani ", le chapeau bien planté sur leur tête altière, ce jour là, un peu en panne de clients potentiels !
"Si on participait à cette pêche miraculeuse ? On va le conseiller, il ragazzotto ! " Et que je t’explique comment mettre l’asticot, et que je te fais mettre l’hameçon au dessus du poisson - pas bête, lui, le poisson, mais cela, ils ne le savent toujours pas ! -


" Tu vois, petit, ça c’est le grand Art, stratégie du poisson qui va se faire avoir, crois- en ma grande expérience, mes potes sont là pour te le confirmer, mes talents, je les tiens de mes ancêtres qui faisaient fortune sur la lagune en ces temps anciens !


Allez, donne- moi cette canne, oh! un peu lourde, que je te montre le coup de poignet, mais ne tire pas comme ça, tu vas les faire partir ! Ils vont nous entendre et pssssssst, ter-mi-né !!! Regarde bien, et taci !!! "


Le copain, accoudé à la rampe, semble cependant bien sceptique : "du poisson ici ? Il rêve, il mio amico, et puis je sais qu’il est bien meilleur à la gondola qu’au lancer, et il chante mieux que ce qu’il attrape au bout de la ligne ! "
"Aller Domenico, ça suffit tu vois pas que tu l’embêtes, le petiot ! "
Oh ! là! C’est pas possible, mais d’où il sort celui là, 1 cm, il frétille en tous sens, c’est qu’il n’aime pas ce truc en fer dans la bouche !
Madre de Dio, quelle friture ! c'est la pêche à la baleine ici, Moby Dick en personne remontant les courants froids…
" Allez petit, réflexion faite, vaut mieux aller à Chioggia, tu auras plus de chance et nous, on pourra peut- être attraper quelques touristes, tu nous auras porté chance, je le sens."


1 commentaire:

  1. Merci pour cet amusant article.
    Nous avons passé d'agréables moments à Chioggia où il est très facile d'aller depuis le Lido.
    Anne

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées