PRIMAVERA...

PRIMAVERA...
JOLI MOIS DE MAI...

Membres

dimanche 28 octobre 2012

UN SAMEDI MUSICAL...



AU PALAIS LASCARIS:
 concert inaugural du
clavecin LABRECHE 
-1699 Carpentras-




 Ce petit palais baroque 
est un de  nos bijoux niçois.
Il s'y passe de beaux évènements souvent autour de la Musique puisqu'il abrite  officiellement
  un musée instrumental de qualité.

Il était donc de mise d'y présenter 
le clavecin Labrèche 
 qui appartient à un particulier de la région et vient donc d'être restaurer 
par une équipe de choix.
 Le travail a été supervisé avec une attention particulière  sous l'égide de l’État, un sérieux dans l'observation et l’analyse  des sources historiques  étant primordial pour aborder ce genre de travail d'art. 

Rien ne semble avoir été oublié, du nettoyage des bois, à la restauration des peintures et à celle de la facture instrumentale,  
 le travail accompli de l'équipe  est une réussite. 

 

L'entendre sonner était pour les connaisseurs une découverte de ses qualités restées silencieuses depuis un temps certain.




 Tout y est d'origine, fait exceptionnel dans un instrument de cette époque, il semble même qu'il n'ait pas quitté la famille depuis sa fabrication.








Frédéric Haas 
nous a divulgué brillamment sa palette sonore riche avec un répertoire très varié, allant des pièces très anciennes des virginalistes en passant par  les Couperin, Frescobaldi, Froberger, d'Anglebert,  Marchand allant jusqu'à des pièces plus tardives avec Rameau, Duphly et Forqueray.
L'instrument ainsi interpellé a montré toute sa force, sa  personnalité, son élégance, sa finesse, son éventail de   couleurs.



Un moment d'offrande où interprète et clavecin se sont associés dans  une  entente tacite


Après ces 
instants d'exception
 la météo étant devenue plus clémente il était  de bon ton d'aller voir la mer agitée par un vent puissant. 
Nous n'aimons pas que la pluie s'éternise ici, aussi le sachant, celle-ci dévale les cieux le plus souvent sous forme  de déluge pour que cela ne s'éternise pas. 
Nous retrouvons alors ces cieux si bleus auxquels nous sommes habitués et qui nous font défaut au bout...d'une journée!
-il y en a qui doivent sourire....-













Traversant un Vieux-Nice animé d'une foule en mouvement, dégustant crêpes et glaces fruitées, sans doute les premiers vacanciers de cette période, nous atteignons le  bord de mer:
la Baie des Anges!
Les couleurs se détachent avec netteté et contraste, en cette fin de journée. le vert des palmiers est net, les contours ciselés se mouvant sous l'impulsion des souffles nerveux.
Des vagues s'écrasent avec violence sur les rochers, elles s'amusent, essayant d'atteindre des hauteurs vertigineuses avant que de retomber, elles ne craignent pas les griffures de la rocaille acérée.





Les gens sont sur la plage, habillés, joyeux, assis en état d'hypnose ou en mouvement semblant retrouver leur âme d'enfance
 devant le spectacle des grosses vagues projetant des embruns  salés qui poudrent l'atmosphère irisée.



 

  Amusement pour les enfants
 peut-être imprudents 
  -encore des orphelins???- 
 qui en maillot
 narguent la venue des flots

 


Image hétéroclite
un Chubaka venu des lointaines planètes.



 
Le soleil couchant caresse les flots en mouvance,
difficile d'arrêter les prises de vue, 
il faut savoir à un moment stopper pour   apprécier sans passer par le petit rectangle.
Respirer à plein poumon 
 savourer ces instants d'exception
 eux aussi!
 













Voilà une belle journée accomplie.

 Une belle semaine à vous,
qui êtes peut-être aussi 
en vacances...


9 commentaires:

  1. Voilà un bien belle journée niçoise. Un beau palais, un bel instrument, de la belle musique jouée par un bien bel artiste.
    Et puis notre mer. Je l'aime beaucoup comme ça. Hier c'était plus calme à Cannes, ça s'était passé la nuit.
    Un petit coup sous les ponchettes, un petit tour à Rauba Capeu toujours autant bousculé.
    Lorsque j'étais petite j'allais voir la mer à Castel plage et je me faisais mouiller exprès.
    Pour la petite histoire c'est mon Papa officier Pompier à Nice qui s'occupa de l'immersion de ND des Anges au large de la colline du château avec, l'aumonier mititaire de la caserne qui était aussi l'officier de l'équipe de plongeurs des Sapeurs Pompiers de Nice. Papa convoyait la Madonne dans une barque. Papa n'était pas cathlique ni trop croyant mais il était très fier.
    Tes belles photos me font souvenir ce moment.
    Belle journée Martine. Il ne fait pas trop froid à Sclos.
    Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de te lire et j'y trouve la réponse à la question que je te pose sur ta page précédente. Je suis heureuse pour toi de cette somptueuse journée et je te souhaite une semaine tout aussi agréable. Bisous!

    RépondreSupprimer
  3. Quelle journée incroyable !
    Si tu es à Paris le jeudi 22 novembre, récital piano-clavecin à l'Institut des aveugles 56 bd des Invalides. Irina Dashina joue Emmanuel Hieaux.

    RépondreSupprimer
  4. Tes doigts n'ont-ils pas trop brûlé de l'envie d'essayer ce fabuleux clavecin? Tu as dû passer un moment exceptionnel à l'écouter. Moment prolongé par votre promenade dans Nice et au bord de "notre" Méditerranée. Mon bonheur à la retraite sera de vivre près d'elle.
    Belle semaine Martine.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  5. Quand nous avons vu la première photo, on s'est dit que tu as vaguement pensé à nous..... deux petits anges.
    Bisous de Nantes
    xxx

    RépondreSupprimer
  6. Je comprends mieux quand tu me parlais de samedi, et de cette brume dorée, presque magique qui auréolait les vagues et la mer !!
    Mais lundi était une belle journée aussi, et d'autant plus belle que nous y avons découvert, grâce à toi, ce fameux palais Lascaris, un vrai temple de l'histoire des instruments. Dommage que les clavecins aient été muets, mais le lieu valait la superbe visite que nous avons faite en ton experte compagnie !!
    Bravo Martine pour cette série de photos, précieuse, poudrée d'or

    RépondreSupprimer
  7. Rencontre toute en Harmonie, maitre-mot de cette journée lumineuse!

    RépondreSupprimer
  8. Une histoire merveilleuse d'un clavecin qui a rencontré son coéquipier et une mer méditerranée que j'ai rarement vue comme cela, peut-être jamais ! Magnifique série ! Bravo !
    Beau mercredi à toi Bises

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées