AUTUNO

AUTUNO
SEPTEMBRE...L'AUTOMNE POINTE SON NEZ.

Membres

mercredi 19 septembre 2012

MERCREDI JOURNEE...



MUSICALE 
POUR LES ENFANTS



Cette journée de la semaine a toujours été, dans mon travail, consacrée aux  jeunes apprentis musiciens.
Ils furent ainsi nombreux à apprendre le solfège, puis le déchiffrage piano avant que j'ai ma propre classe de clavecin.
Ils ont défilé, avec plus ou moins d'attention, de goût, d'envie, accompagnés par des mamans souvent plus stressées le premier jour, se culpabilisant  de les "abandonner"ainsi.
Le pli est vite pris et, quelques semaines plus tard, ils sont souvent à notre charge un peu plus longtemps, les mamans en profitant.... pour faire leurs courses. 
Garderie sérieuse 
assurée.

Soit dit en passant, lorsqu'ils seront adolescents et auront pris en charge de leur propre chef quelque instant d'art musical, ils seront alors orphelins, les parents disparaissant complètement du panorama.
 Volonté de leurs chérubins grandissant?

J'ai toutefois une réelle affinité avec les tous jeunes. 
On essaie de calmer les pleurs des premiers instants - et là je me félicite de n'avoir pas eu des enfants timides, sauvages, pleurant à chaque nouvelle rencontre-, les astuces sont faciles avec la boîte magique remplie d'instruments en tout genre, instruments qui animeront par leur "zimbamboum", leur "scrounchscrouch"et autre drelindrelin,  les pavanes et  danses endiablées sensées les initier 
à la pulsation rigoureuse.
On cherchera les chansons et mélodies de saison, avec vocabulaire approprié (par exemple ce matin "l’écureuil est caché" s'est bien transformé en "les cureuils sont cachés", autre bestiole sans doute préhistorique, oubliée des scientifiques!).
Mes genoux se bloquent bien un peu lorsqu'il faut que je quitte ma position lotus, pour être assise à leur niveau, mais un deux trois,  c'est reparti...
On dérouille la mécanique humaine, un bon exercice pour garder sa jeunesse, celle qui s'éloigne, inexorablement. 

Que n'est-on pas prête à  faire pour retrouver dans ces petits visages gracieux, ce sourire lumineux qui illumine les yeux de  ces enfants encore, oui, ENCORE émerveillés par la nouveauté.

J'y retourne d'un pas assuré!


4 commentaires:

  1. J'aime Martine la façon toute simple dont tu nous expliques ta pédagogie, l'approche nettement moins rébarbative qu'autrefois de la musique, jeu, dans et plaisir ! Puissent tous ces petits venir bien vite rajeunir le public des salles de concert ! Et sois en remerciée par avance....

    RépondreSupprimer
  2. La musique adoucie les mœurs. Oui je sais c'est un peu "cliché" mais, la preuve ils déstressent et toi ça te dérouille. Si à l'époque j'avais pu apprendre la musique comme ça, ma culture musicale ne serait pas si pauvre malgré une maman pianiste.
    Bon courage pour les genoux et assures bien ton pas.
    Bises et belle journée.

    RépondreSupprimer
  3. Je pense que tu m'aurais peut-être fait aimer la musique, moi qui l'ai détestée durant toute ma scolarité...
    Je t'embrasse, Martine, très bonne journée !

    RépondreSupprimer
  4. Tu fais un métier merveilleux car tu permets à tous ces enfants de découvrir la musique, une richesse que personne ne pourra jamais leur prendre. Tous ne deviendront pas des "pratiquants"... Qu'importe! Tous seront du moins des "écoutants". Je suis très reconnaissante à mes parents de m'avoir emmenée écouter des opéras à 7, 8 ans. Cela ne m'a pas paru difficile car à cet âge là on est une "éponge". Si la découverte avait été plus tardive, je serais peut-être restée hermétique à cet art. Alors surtout continue à semer la bonne parole.
    Bises.

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées