deco

deco
DECEMBRE...

Membres

samedi 30 juin 2012

LA PHOTO DE LA SEMAINE...




 
Transport... 
ce n'est pas pour le chien...


mais pour la socca


La légende veut que la socca, une spécialité de chez nous , soit née alors que Nice était assiégée par les Turcs en 1543. L’idée de la socca serait venue aux Niçois en déversant sur leurs ennemis de l’huile bouillante mêlée de soupe de pois chiches. La réalité est moins romantique. Il est plus plausible que la socca soit une lointaine parente de la farinata ligurienne, une sorte de polenta de pois chiches cuite au four qui aurait évolué en traversant la frontière.  

 


La socca, grosse crêpe de farine de pois-chiche cuite dans un grand plat de cuivre étamé, dans un four à bois ou un four de boulanger. Plat commun, sous des formes variées à toute la Méditerranée, c'est aussi devenu une spécialité niçoise appréciée aussi bien des locaux que des touristes.









A l'origine, plat de pauvres « fait-maison » réservé aux casse-croûte des ouvriers, puis vendu par des marchands ambulants, elle bénéficie maintenant de véritable commerces spécialisés ou constitue un des produits d'appels de certains restaurants.










Elle était cuite dans des fours à bois et même si aujourd'hui les fours électriques s'imposent souvent, elle reste faite dans de lourds plats en cuivre dont l'intérieur est recouvert d'une fine couche d'étain.






 Le spectacle de sa cuisson, du défournement de ces énormes plats, de la virtuosité avec laquelle elle est découpée pour être servie constituent un spectacle à ne pas manquer.
 

 Typique:
 à Saleya, Thérèse,
 figure incontournable de Nice
 pour sa socca...




 Sur une Idée 
d' Amartia...


19 commentaires:

  1. Et bien, je ne connaissais même pas cette spécialité. Ton billet pourtant me laisse sur ma faim et je comblerai cette lacune le plus rapidement possible ! Merci!

    RépondreSupprimer
  2. Côté espagnol on appelle ça la galentita ...Moi j'aime en petits dés pur accompagner un petit verre de rosé provençal à l'heure de l'apéro...
    Bon week end et à samedi prochain

    RépondreSupprimer
  3. Une cousine de la "farinata", délicieuse, cuite avec du romarin.
    De bien belles photos qui donnent faim !

    RépondreSupprimer
  4. j'ai photographié ce monsieur au printemps..avec son chien..(une rencontre avec les nôtres.. de chiens) merci pour l'explication..!!

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connaissais pas, voilà c'est fait ! Merci pour ce billet fort intéressant !
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  6. Voilà une découverte pour moi ! Je ne connaissais pas du tout la Socca et si on m'avait posé la question j'aurais dit qu'il s'agissait d'une danse...
    Merci pour toutes ces infos qui ne manquent pas de mettre l'eau à la bouche.
    Bon dimanche à toi Martine !

    RépondreSupprimer
  7. J'adore les pois chiches, sous toutes leurs formes, alors cette socca me plaît bien. Merci pour cette découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu de poivre dessus, cela se "picore" tout en déambulant dans le Vieux Nice

      Supprimer
  8. J'en raffole!
    J'ai essayé d'en faire car je trouve ici une farine de pois chiche en production locale, mais je n'ai pas maîtrisé la cuisson!
    Dommage!
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile la cuisson, c'est toujours le problème!

      Supprimer
  9. J'ignorais tout de cette spécialité. C'est l'avantage des blogs d'apprendre toujours de nouvelles choses au rythme de leurs publications. Merci pour cet article et bonne dégustation!

    RépondreSupprimer
  10. je ne connaissais pas du tout
    J'en salive
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  11. Conosco la farinata ligure e ti assicuro che la prima volta che sarò a Nizza cercherò il ristorante "Chez Thereza" (bella la foto con il prezzo compreso) per gustare la socca. Inoltre mia moglie sta insistendo per portarmi a visitare questa città, un po' caotica per i miei gusti. Ma prima o dopo cederò, come sempre del resto. Ciao e buona settimana.

    RépondreSupprimer
  12. ça ressemble un peu aux panisses, de Marseille, mais avec des herbes en plus ?? En tout ca, cela me donne envie de m'y brûler les lèvres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! que non, ici les panisses c'est autre chose, je te montrerai dès que je reviens de Venessia.

      Supprimer
  13. On se réveille chez les niçois !! merci de ton message ...
    C'est amusant, ce chien je l'ai photographié dans
    http://chihuahua-viesdechiens.blogspot.fr/2010/06/chiens-des-rues.html
    il a l'air un peu plus fatigué maintenant, la chaleur peut-être !
    Bon, je me retrousse les manches et je me remets aux photos, mais les vôtres sont tellement belles, j'ai l'impression de me répéter.
    On se fait une soca si tu descends à la ville un de ces jours ?

    RépondreSupprimer
  14. Avec grand PLAISIR!!!!
    Dès que je reviens de Venessia....

    RépondreSupprimer
  15. A Gênes c'est la farinata ... un peu l'équivalent de la socca dégustée plus d'une fois dans le vieux Nice.

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées