AUTUNO

AUTUNO
SEPTEMBRE...L'AUTOMNE POINTE SON NEZ.

Membres

samedi 9 juin 2012

LA PHOTO DE LA SEMAINE...



sur une Idée d'Amartia*

 

détail de l'affiche 2012 du"Festival du livre"


Les choses commencent un peu à se calmer...
J'ai profité de mon samedi pour faire un tour au "Festival du livre" qui se déroule ce week-end à Nice.



Cela m'a permis de dire quelques mots à  Macha Meril que j'affectionne particulièrement.



Elle était invitée plus tard dans la soirée à faire lecture à l'abbaye de Roseland: le thème du salon étant cette année "la Russie", elle nous a charmés avec une nouvelle de Pouchkine, ponctuée avec verve, émotion et humour.
Une dame d'une beauté et d'une élégance à faire pâlir nos envies de séduction...
Sous un charme naturel, elle assure avec conviction sa féminité.
J'ai toujours aimé sa façon de parler, une belle diction, un vocabulaire bien choisi, ponctué de sourires enchanteurs.




Un vrai moment de bonheur.

Je retournerai peut-être demain au festival pour lui prendre son dernier écrit et le lui faire dédicacer...
Je serai à côté pour une fête familiale. Je tacherai de m'en échapper quelques minutes, qui sait, ni vue, ni connue!
Vous n'en direz rien, je compte sur vous.

Doux week-end

Je ne vous vois toujours pas!!!!! 


11 commentaires:

  1. J'aime beaucoup moi aussi Macha Méril, sa façon de parler et son féminisme empreint de tant de féminité. Quelle chance de l'avoir rencontrée. C'est aussi une femme qui assume son âge et qui montre que l'on peut rester belle quand le temps passe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 70 ans! Une vraie beauté, saine et simple. Mais quel "peps"!

      Supprimer
  2. Oh comme j'aurais aimé rencontrer Macha Méril ...
    Très beau dimanche
    Marie-Ange

    RépondreSupprimer
  3. Oui, Martine, éclipse-toi pour une dédicace, tu ne le regretteras pas : ce sera l'occasion d'une rencontre courte, peut-être, mais intense, dont tu te souviendras et tu chériras le livre que tu auras acquis, crois-en mon expérience. Mais chut...
    Anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop tard, Anne, je me suis esquivée de la fête en catimini, ni vue ni connue, une petite demie-heure, j'ai marché vite, mais son stand était vide, elle était partie.
      Mais j'ai pu lui adresser la parole hier, cela restera un excellent souvenir.

      Supprimer
  4. Oh la la, Macha Méril, je zappe ! Je l'aime bien comme actrice, c'est tout. Je préfère qu'elle n'écrive pas et qu'elle se taise en dehors du cinoche, qu'elle laisse ma féminité tranquille (bah, je ne suis pas féministe pour un sou, féminine, cela me suffit amplement !). Je vais me faire tuer, ici, hein ?!! Ta photo, en revanche, j'adore ! Bon dimanche, et si tu ne nous vois pas, on est toujours alignés en rang d'oignons à l'ouverture de ton blog. Allez, si tu me vires après mon com., pas de souci, j'assume !

    RépondreSupprimer
  5. J'aime bien cette affiche qui illustre bien à quel point la lecture vous donne des ailes, mais tes portraits de Macha Méril sont superbes et tout particulièrement la photo de ses mains !

    RépondreSupprimer
  6. Comme Amartia, je trouve la photo des mains très réussie même si ce n'est pas l'élue de la semaine et belle affiche pour ce festival.
    Dommage pour la rencontre du Dimanche!

    RépondreSupprimer
  7. Une fleur-livres qui s'effeuille au vent fripon... Belle affiche !
    70 ans ? Très belle femme !! Macha Méril aime le Gers comme moi !!!!
    Tes photos sont magnifiques .
    Bonne semaine !

    RépondreSupprimer
  8. C'est vraie qu'elle est BELLE !! et les lectures, c'est toujours tellement agréable. Pas très courant, mais on y prend goût. Bonne dédicace, motus et bouche cousue !!
    Jolie l'affiche, on dirait des fleurs épanouies

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées