deco

deco
DECEMBRE...

Membres

samedi 7 janvier 2012

LE HAMEAU DE LA REINE -2-











C'est dans une ambiance bien froide 
que nous nous rendons à Versailles pour visiter "les" Trianon et le hameau de Marie Antoinette.



 Le Petit Trianon tout d'abord, 
peu de photos car l'intérieur est très peu éclairé et le flash n'est pas conseillé.
Un endroit occupé en son temps par Louis XV puis Marie Antoinette, qui devait être bien agréable  de par des dimensions humaines.









Un joli décor que nous découvrons de salle en salle: le portrait de Marie Antoinette,  le buste de son époux.
Quelques détails de vaisselles, lustres, la chambre à coucher, le salon de musique avec un clavecin...fermé.

 


A l'extérieur
 l'ambiance est très hivernale, 

 


 


une fine pluie qui vous traverse l'échine
et donne un air naturel de frisure à vos cheveux
si vous les avez permanentés!!!



Une impression de mélancolie  vous entoure
dans ce  lieu silencieux et un peu abandonné car 
ce n'est certes pas une journée touristique
avec une pareille brume.

Cependant c'est très appréciable,
malgré le froid
puis cela permet quelques mots amusants 
du seul homme qui nous accompagne, 
le mari de mon amie, 
qui finit par perdre un peu patience 
devant la  lenteur de ces "deux nanas"; 
sous son parapluie
il commence à râler. 
Rien n'y fera, l'allure sera toujours
"gracieusement avec lenteur





Le jardin est magnifique en habit de lichen 
et de mousse verte,
éclairé de fruits jaunes et rouges, 
bijoux naturels  qui apportent 
une légère  coloration à l'ensemble.




 On approche du Hameau, il se dessine tel une maquette enfantine,
illusion d'un monde paysan crée par  la reine qui devait bien s'ennuyer pour jouer à la fermière et s'éloigner de ses obligations envers la cour.


C’est  en 1774 que Louis XVI offre le domaine du hameau du Trianon à Marie-Antoinette;   Richard Mique, architecte, lui "fabrique" un lieu de détente et de jeu où elle pourra passer du temps entourée de ses enfants et de ses amis proches, revendiquant ainsi le droit à une vie privée.



Trompe l’œil d'un hameau avec les maisons en brique aux toits de chaume et colombage: la maison de la Reine, la salle de billard, le boudoir, le réchauffoir,  le moulin, la maison du garde, la ferme, la laiterie, la maison de Malborough, le petit lac, les animaux qui doivent être bien soignés et passer  une vie de paradis.


Mais cela laisse présager de bien jolies balades au Printemps: de nombreux rosiers grimpants dénudés de par la saison doivent embaumer aux beaux jours.


et le coq est là pour parader avec son cocorico tonitruant.


  Nous quittons ce lieu pour nous diriger vers le Grand Trianon, une autre histoire...


 "Allons danser sous les ormeaux ;
Animez vous jeunes fillettes :
Allons danser sous les ormeaux
Galants prenez vos chalumeaux.
Répétons mille chansonnettes
 Et pour avoir le cœur joyeux
Dansons avec nos amoureux ;
Mais n’y restons jamais seulettes
A la ville on fait bien plus de fracas
Mais sont ils aussi guais dans leurs ébats ?
Toujours contens,
Toujours chantans,
Beauté sans fard,
Plaisir sans art,
Tous leurs concerts valent ils nos musettes ?


"Le devin du village J.J. Rousseau


4 commentaires:

  1. L'ambiance était froide mais tes photos la rendent chaleureuse à l'intérieur. Et celles où la brume domine sont superbe : j'aime en particulier ton triptyque avec brume sur les bords et netteté au centre ! jolie promenade que le calme et le brouillard ont rendu romantique à souhait !

    RépondreSupprimer
  2. Ottimo post Martine, ma si sarebbe anche potuto marciare ad un "andante, ma non troppo". Un amichevole saluto.

    RépondreSupprimer
  3. Un endroit qui m'est familier depuis mes premiers pas. Nous continuons à nous y rendre régulièrement.
    Bon dimanche chère Martine.

    RépondreSupprimer
  4. Un endroit fréquenté par des fantômes, dit-on.

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées