AUTUNO

AUTUNO
SEPTEMBRE...L'AUTOMNE POINTE SON NEZ.

Membres

samedi 3 septembre 2011

ACCOMPAGNEZ MOI QUELQUES INSTANTS...



au jardin,
puis un p'tit détour à Grasse



 Les journées de farniente s'étirent, 
la rentrée s'approche,
on va préparer ses affaires de classe
comme les enfants.



 Sac de l'année pour partitions trouvé à Saint Paul,
agenda, cahier,  livre thématique,
diapasons et clés d'accord,
règle fabriquée avec le  bois d'un clavier de clavecin,
crayons magiques...
 Ah! les lunettes.


Encore quelques journées
- pour ma part- 
à flâner
ou du moins à prendre un peu  de temps.




Je m'occupe beaucoup du jardin ces temps-ci:
Taille de  rajeunissement,
déplacements de certaines espèces.



Installation de  lavandes et autres plantes
quémandant moins d'eau.



Nouveaux iris, 
asters par-ci, jasmin par- là, 
un dernier impatient qui passera bien le mois de septembre sur la terrasse illuminant celle-ci de son  rouge flamboyant.

Matinale, je m'y attèle tôt   appréciant par la même occasion le silence si précieux dans  la solitude du petit matin, 
 profitant des dernières floraisons tardives avant l'automne...
  peut-être un été indien?

Grasse

Ceci entrecoupé de quelques rares promenades, 
c'est ainsi que j'ai fait un petit tour à Grasse où je voulais voir le nouveau musée Fragonard. 



Chose faite, une très belle réalisation que l'on ne peut pas prendre en photo, l'extérieur uniquement pour vous donner quelques impressions.
Quelques miniatures exceptionnelles... 
dont "l'enfant au béret vert"
Un moment de pur bonheur devant une peinture sur bois de 11 centimètres sur 9



  « Des enfants, Fragonard a peint là les yeux de diamant noirs et humides. Il a su rendre cette flamme des jeunes regards, la mouiller, l’allumer […]. Il a peint le nuage de leurs traits. […] Vraies miniatures de soleil où vous chercherez vainement le travail, les hachures, le pointillé, la sécheresse des miniatures. Une goutte d’eau dans laquelle serait tombé un rayon, voilà le mystère et l’enchantement de ces légers chefs-d’oeuvre ».
Les frères Goncourt




Le musée du costume et du bijou provençal 

La ville du  parfum distille ici ou là des senteurs douces diffusées dans les rues par de minuscules vaporisateurs suspendus, de quoi éveiller votre sens olfactif; 
Une fontaine parfumée à la rose vous accueille à l'entrée du musée du parfum...




Sans doute la  reprise du travail pour certain(e)s...
Malgré une saison  quelque peu  automnale
pour beaucoup d'entre vous  
ce fut l'instant des vacances d'été,
des rencontres, 
des découvertes,
de l'amitié,
de la famille. 

Un doux week-end à vous tous ,
bonne humeur!


4 commentaires:

  1. Fragonard, le musée du parfum...De quoi rêver! Merci pour ce moment de poésie grâce à ton blog.
    Pour toi, cette citation de Philippe Sollers, extraite de son livre "Les surprises de Fragonard":
    "Fragonard emportera ainsi avec lui, à Grasse, quatre toiles commandées par Madame du Barry à la suite d'un désaccord avec elle, et la fameuse villa qu'il habita à l'époque (on peut la visiter aujourd'hui), son refuge contrela police, est un monument déchiffrable [...]. Savoir où l'on habite, avec qui, pour quoi faire, est sans doute l'un des problèmes les plus importants de l'art."

    RépondreSupprimer
  2. Un très bon week-end en compagnie des belles fragrances de Fragonard rapportées sans doute de Grasse !
    Bonne rentrée !

    RépondreSupprimer
  3. J'aime bien ta balade à Grasse, que je ne connais pas.
    Pour moi, la rentrée, c'est déjà fait depuis longtemps et la pluie de ce matin affirme encore que quelque chose a décidément changé...
    Bonne journée, Martine !
    Norma

    RépondreSupprimer
  4. Purtroppo per il giardinaggio sono negato, ma apprezzo ugualmente le tue foto ed i tuoi commenti. Grasse è una bella città, ma ho un brutto ricordo perché ho avuto anni fa un guasto della mia 4x4 (che non ho più, sono diventato un po' più ecologico) e non ti dico la nota salata del meccanico. Ciao ed un cordialissimo saluto.

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées