AUTUNO

AUTUNO
SEPTEMBRE...L'AUTOMNE POINTE SON NEZ.

Membres

dimanche 13 février 2011

FIN DE SEMAINE


La vie continue à livrer ses chemins d'aventures et de rencontres.

Après ce début de semaine éprouvant, le défilé des heures assure sa marche inexorable, mais c'est si précieux  à savourer. 



Le prologue au Printemps des Arts nous a donné l'occasion de retrouver notre ami Philippe BIANCONI, grand pianiste assez ignoré de la France qui fait une carrière de haut vol ailleurs... 
Nul n'est prophète en son pays, mais il y a la Principauté qui l'invite souvent ainsi que la ville de Cannes où il se produit régulièrement. 




Nous étions donc dans la même galerie d'art qui avait changé pour notre plus grand plaisir ses œuvres.


C'est dans cette ambiance contemporaine - Roberto BARNI et ses personnages longilignes dorés, Tom OTTERNES et sa" mouse" hilare, les impressions froides de l'Antartique de Richard ESTES, le nu d'E.B. KITAG,  illustrations musicales d'ARMAND, le cheval oblitéré de  SOSNO, sans oublié Bottero et ses femmes de cirque aux lignes "aériennes" défiant l'apesanteur- que nous écoutons avec beaucoup d'attention la présentation des œuvres pour piano de Schumann qui seront interprétées durant une soirée complète en mars au Palais Garnier: deux pianistes, quatre heures de musiques...


Philippe BIANCONI 
Marc MONNET 

Les explications sont très précises, nous éclairent sur le compositeur que nous connaissons pourtant,  avec toujours les exemples musicaux en live. 
Un excellent moment partagé suivi d'un petit cocktail autour  d'un verre de vin blanc frais et fruité du Château Miraval.
Occasion de papoter et de remettre un peu d'ordre  dans la suite chronologique des évènements passés.
Philippe est un être généreux, sa douceur, son sourire, son élégance sont toujours de mise, sa simplicité a toujours été un gage d'amitié lors de nos retrouvailles impromptues.

Troisième rencontre, jeudi prochain autour d'un compositeur : Miroslav SRNKA...




 Le lendemain le concert des CHAM avec une myriade d'élèves des CE1 jusqu'à la Terminale. 


Chorales, orchestre, ensembles et la présence par la pensée de notre petite Marie qui aurait du jouer ce jour-là.



Ils y pensent toutes et tous et sont heureux de mettre en scène leurs prestations avec discrétion pour le souvenir de leur jeune amie disparue.




Des ensembles variés présentant le travail de l'ensemble des matières enseignée au sein du CNRR.
C'est aussi la fête des enseignants, un peu sur la brèche, mais on a toujours confiance en nos jeunes étudiants. Les photos que je vous présente sont issues de la répétition générale et cela a déjà de la tenue malgré quelques "illustrations" sonores d'installation; quelques collègues un peu plus grincheux trouvent cela... insupportable, lorsque leur propre élèves jouent. Personnellement cela ne l'empêche d'apprécier le talent de certains petits musiciens, c'est tellement minime comme désagrément momentané. 
Un beau concert!



 J'enchainerai cette fin de journée  avec une chose que je fais très rarement, un concert privé chez des personnes monégasques très aisées,  pour l'anniversaire de leurs jumelles.
Je ne fais que le signaler pour me souvenir que, à part le fait que cela paiera le vaporetto dans un voyage futur et pas encore suffisamment proche,   le  champagne était excellent, ainsi que le  somptueux gâteau au chocolat  éclairé de "cierges merveilleux", je préfère oublier l'instrument-beurk- qui pourtant a eu son succès auprès d'invités qui ne connaissaient pas  "le clavecin", public peu intéressé par notre prestation, dont j'ai complètement oublié les visages.

Mon partenaire violoncelliste  et moi-même avons assuré parfaitement le contrat établi dans cet  autre monde, celui  des hommes d'affaires -lesquelles?- avec de jeunes  et moins jeunes femmes liftées, tenues de grands couturier, bijoux de luxe...difficile de rester jeune et belle cependant, le temps les rattrape, malgré tous leurs efforts onéreux.
Il leur arrive de faire tomber un peu de délicieux"canapé" au sol...que l'on fait disparaitre d'un léger coup de chaussures de marque sous la table.
Le traiteur était très qualifié et nous a régalé.
Rien n'est passé sous la table...

Monaco by night

Une semaine ordinaire de tout un chacun.

 Je vais cependant avoir la chance de me ressourcer dans mon jardin d'Eden, entouré des oliviers centenaires, du mimosa qui se gonfle et se farde de jaune, accompagné de Diva, d'Alain à qui je vais encore trouver une tache (!)...
Qu'il sera doux d'être en fripes, chaussures usagées, une fourche  à la main,  une pelle dans l'autre, effritant la terre avec passion de mes doigts non gantés, parlant aux oiseaux et remerciant les vers de terre de travailler si patiemment .

Bon dimanche à tous,
merci pour votre passage dans le dernier post, 
 vous lire a été réconfortant.

 N'oubliez pas demain...
pensons à nos 
Tendres Amours






10 commentaires:

  1. Le tourbillon de la vie...et enfin une belle saint Valentin à vous deux.

    RépondreSupprimer
  2. Je vous souhaite à tous les deux une bonne fête de la Saint Valentin, toute en musique.

    RépondreSupprimer
  3. Tu nous as fait un très beau message très artistique, pour cette Saint Valentin que je te souhaite parfaite, à toi et à Alain, et pour cette semaine de vacances qui commence (chez toi mais pas encore chez nous...)
    Bises, Martine.
    Norma

    RépondreSupprimer
  4. C'est la semaine prochaine Norma, encore 5 jours de cours.

    RépondreSupprimer
  5. Cela devait être difficile d'enchainer un article après celui consacré à Marie : dur dur le cycle de la vie quand ce n'est pas celui des plantes ...
    Chance d'avoir vu Philippe Bianconi que j'adore. Il a des lunettes maintenant ! ça vieillit donc les pianistes !!?!?
    Beaux concerts avec tes petits, moi, je cuve ma grippe !

    RépondreSupprimer
  6. C'est difficile à surmonter, les choses de la vie, ça va, ça vient, et rien ne s'oublie...
    J'ai eu le temps de mettre terre nouvelle et compost avant la pluie légère de cette nuit.
    J'ai toujours ta succulente, elle a été protégée durant l'hiver dans une serre improvisée.
    Soigne toi fort!

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour cette page si vivante... Quel joli partage... On a la sensation d'un tourbillon qui aide à oublier les moments douloureux et qui fait vivre aussi de nouveaux moments de joie.
    Profite de ton jardin et des fleurs qui viendront bientôt l'égayer grâce à tes soins. Joyeuse St Valentin à toi Martine !

    RépondreSupprimer
  8. Qu'il est dense cet article : les superbes oeuvres du printemps de arts, de très belles pièces en effet que tu as dû avoir plaisir à détailler... le concert (4h mazette !!) passionnant et apparemment fort sympathique en prime... le concert des CHAM et la présence émouvante de Marie parmi vous tous... et ton petit coup de griffe bien mignon aux "amateurs" de clavecin qui pense "faire chic" en égayant leur sinistre soirée d'un concert qui les rase !! Bien vu et parfaitement décrit ! Sans méchanceté en plus. Tu as dû te sentir libre dans ton jardin !! Belle semaine à toi (et non, pas encore en vacances !! moi non plus !)

    RépondreSupprimer
  9. Quel billet ! Un dimanche pas comme les autres avec galerie de belles choses, concert intéressant et amical, un autre en répétition avec la mémoire de Marie, le jardin qui n'attend pas, le printemps est aux portes du sud... Une vie intense !
    Bonne fête aux amoureux !

    RépondreSupprimer
  10. Encore un billet bien agréable à lire, il faut profiter de tous les bons moments, ils donnent des forces pour affronter les mauvais. Ici c'est à nouveau la pluie et le vent le printemps est encore loin, le moral n'est pas bon !

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées