AUTUNO

AUTUNO
SEPTEMBRE...L'AUTOMNE POINTE SON NEZ.

Membres

vendredi 15 octobre 2010

SUR LES TRACES DE BACH -7 bis- WEIMAR


Nous avons passés la journée à visiter cette jolie ville, 
petit sucre d'orge aux teintes pastels.
Je me rends compte en lisant mes notes qu'il n'y a cependant pas beaucoup de photos de l'intérieur des lieux et il y en avait, de belles choses. 
Comme je l'écrivais déjà, les habitude de suspicion de l'ancienne RDA ne sont pas complètement effacées, surtout chez les surveillants de musée qui vous pistent!!! C'est assez pénible, donc on laisse les appareils dans des box, et on achète des cartes postales si on ne trouve pas de guide en français, ça aussi c'est rare et caché...
J'irai chercher dans Google image...


Luther peint par Cranach l'ancien.

Visite du château des grands ducs de Saxe Weimar; nous y verrons de beaux Cranach du père et du fils, une très belle collection de pianos, un très bel escalier qui vient d'être restauré.

La tour du Château

La place du marché et ses maisons réputées, la maison de Cranach, l'emplacement de la maison de Bach aujourd'hui disparue,
l'hôtel Elephant réputé pour avoir reçu Goethe, Schiller, Thomas Mann qui y installe son héroïne dans le livre intitulé "Charlotte à Weimar", l'éphigie d'Alma Malher. 






Quelques pas dans la ville avant de trouver l'église-halle Saint Pierre et Saint Paul où le superbe triptyque était derrière des formes tubulaires... Il faut constater que les allemands font des efforts remarquables pour montrer leur patrimoine, resté si longtemps abandonné, on n'est pas sûr de voir ce que l'on a programmé -par exemple la maison de Listz sous échafaudage.



L'église toute blanche de Saint Pierre- Saint Paul avec la statue de J.G.Herder philosophe qui côtoya Goethe et Schiller.

" Commençons par les dieux… »  Le 25 Auguste, comme disent les Allemands – et nous savons aussi que Voltaire donnait ce nom au mois d’août –, a été le premier jour des fêtes célébrées dans la ville de Weimar, en commémoration de la naissance de Herder et de la naissance de Goethe. Un intervalle de trois jours seulement sépare ces deux anniversaires; aussi les fêtes comprenaient-elles un espace de cinq jours.

Un attrait de plus à ces solennités était l’inauguration d’une statue colossale de Herder, dressée sur la place de la Cathédrale. Herder, à la fois homme d’église, poète et historien, avait paru convenablement situé sur ce point de la ville. – On a regretté cependant que ce bronze ne fît pas tout l’effet attendu près du mur d’une église. Il se serait découpé plus avantageusement sur un horizon de verdure, ou au centre d’une place régulière.

Mais nous n’avons à parler ici que de ce qui concerne l’art dramatique. Nous passerons donc légèrement sur les détails de la cérémonie, pour arriver à l’exécution du Prométhée, vaste composition doublement lyrique, dont les paroles, écrites jadis par Herder, ont été mises en musique par Liszt. C’était l’hommage le plus brillant que l’on pût rendre à la mémoire de l’illustre écrivain.

Le 25, la statue a été découverte au milieu d’une grande affluence, des corps d’état et des sociétés littéraires et artistiques. Un grand dîner, à l’Hôtel de Ville, a réuni ensuite les illustrations venues des divers points de l’Allemagne et de l’étranger. On remarquait là deux poètes dramatiques célèbres, MM. Gutzkow et Dingelstedt. Ce dernier avait composé un prologue qui fut récité au théâtre le 28."
"Lorely"-  Gérard de Nerval
1849


L'intérieur avec un magnifique orgue, encore et toujours.


Rétable de CRANACH 1555
rédemption de l'homme par la foi seule
Lucas Cranach avec une barbe blanche,  se tient à côté de Saint Jean Baptiste. 
Martin Luther indique de la main les paroles du Nouveau Testament 
"le sang de Jésus nous purifie de tout péché".




 

Une petite pause musicale ...à tout de suite





5 commentaires:

  1. Que de belles images... mais il manque peut-être un peu de musique (de Bach, bien sûr !) pour les accompagner !

    RépondreSupprimer
  2. Le ciel de Weimar est aussi bleu que celui de Nice, et la couronne de grattes cul donnent des idées pour les décors de Noël
    On se régale à suivre ton voyage.

    RépondreSupprimer
  3. Une petite préférence pour l'église toute blanche... et le ciel si bleu !

    RépondreSupprimer
  4. Vos images pleines de vie et de couleurs donnent envie de continuer à vous suivre sur les pas de Bach. Les regarder en écoutant sa musique est un enchantement.
    Anne

    RépondreSupprimer
  5. Tu es partie en vacances! Quel bonheur de pouvoir partir en basse saison dans le calme...
    Je te souhaite un très bon séjour et beaucoup de beaux souvenirs à nous conter à ton retour. Merci pour ce très beau billet en musique!
    Bisous et très belles balades

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées