ESTATE

ESTATE
JUILLET...SI CHALEUREUX...

Membres

lundi 11 octobre 2010

SUR LES TRACES DE BACH -6-




MÜLHAUSEN

Mühlhausen perpétue  sa mémoire par un orgue que Bach joua entre 1707 et 1708. Il fut reconstruit dans cette esthétique en 1959 par le facteur Schuke de Potsdam, sous l’égide d’Albert Schweitzer.


  C'est en 1707  que Bach soumet une autre preuve de sa virtuosité sur l’orgue le dimanche de Pâques dans l’église Divi Blasii -Blasius kirche- de la ville souveraine de Mühlhausen qui se trouve à une distance de 60 km au nord-ouest d'Arnstadt. Les membres du conseil de l’église l’engagent en juin et il est supposé entrer dans sa nouvelle fonction en octobre, à la fin de son contrat à Arnstadt. 






Divi Blasii Kirche

  Le 17 octobre, il se marie avec sa cousine Maria Barbara Bach dans le village de Dornheim près d’Arnstadt. 
En  1708 Johann Sebastian écrit la cantate"Goot ist mein König" (BWV 71). La cantate est si bien reçue que la ville de Mühlhausen la fait imprimer. Ce sera la seule cantate éditée de son vivant. Elle sera suivie de la cantate "Ratswechselkantate" en 1709 pour l’ouverture de la séance de printemps du conseil municipal, ou Rat, nouvellement élu. De celle-là, il n'en subsiste aucune trace.




Il démissionne en juin: les  raisons invoquées montrent que les conditions de travail et particulièrement la condition de l’orgue à Divi Blasii ne l’avancent pas dans ce qu’il considère être sa mission, à savoir écrire de la musique sacrale. Il mentionne également qu’il trouve son salaire trop bas. Dans le dernier paragraphe de la lettre de démission, il divulgue qu’il a été nommé organiste à la cour du duc Wilhelm Ernst de Saxe-Weimar, dans la ville de Weimar.

(...) "J'avoue en outre que mon train de vie ici est très modeste: une fois mon loyer payé et les produits de consommation  de première nécessité achetés, je ne peux vivre que très difficilement. Il a alors plu à Dieu que m'advienne un changement imprévu par lequel j'entrevoie une subsistance suffisante et la réalisation de mon but (qui est une musique sacrée bien entendu sans que d'autres me contrarient): j'ai en effet reçu avec gratitude mon entrée à la chapelle de la cour et à la musique d la chambre de son Altesse Sérénissime de Saxe-Weimar(...)"
Mülhausen le 25 juin 1708



La famille Bach déménage à Weimar au cours du mois de juillet.

JSB reçevra une invitation en 1709 de la part du conseil de la ville de Mühlhausen, à jouer et évaluer l’orgue nouvellement restauré dans l’église Divi Blasii dont l’état déplorable était une des raisons pour sa démission l’année précédente.










Après une pareille journée- Gotha et Mülhausen- notre groupe a bien du mal à suivre la guide dans ses explications...



Marienkirche

Retour espéré à Weimar...au revoir Mülhausen.

à suivre Weimar

4 commentaires:

  1. Dommage qu'on ne puisse pas faire plus souvent de tels voyages n'est-ce-pas ! et bravo encore pour le travail du photographe.
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  2. Pouvoir pratiquer son art dans de bonnes conditions et sans contrariété aucune: voilà un rêve que Bach a su réaliser grâce à son caractère ferme.
    Merci pour vos photos: on vous suit dans ce voyage avec un intérêt toujours grandissant.
    Bonne semaine!
    Anne

    RépondreSupprimer
  3. Je ne sais pas comment tu réussis à insérer des photos de si grand format sur blogspot, mais en tout cas, tes mosaïques sont superbes et illustrent vraiment bien ce reportage. Bravo et merci Martine !

    RépondreSupprimer
  4. J'adore les photos des fenêtres avec reflets, splendides...

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées