deco

deco
DECEMBRE...

Membres

dimanche 3 octobre 2010

SUR LES TRACES DE BACH -4-


La journée se termine par la visite de 
WECHMAR et DORNHEIM.

Wechmar


Berceau familial, Wechmar, petite bourgade en pleine campagne,  passe pour le berceau de la dynastie  Bach.
L'aïeul fondateur se nomme Veit BACH, meunier et musicien, qui quitte la Hongrie pour sauvegarder sa foi luthérienne. Il s'installe dans une maison où au rythme du moulin il s'accompagne d'un "lythiringen", sorte de cistre ou petit luth.



Arbre généalogique de la famille BACH (extrait) avec son dernier représentant 
Wilhelm Friedrich Ernst Bach 1759-1845
qui fut invité par Mendelsonh à Leipzig le 23 avril 1843 pour inaugurer le monument dédié à Bach.

Nous visitons ensuite le moulin...



Le moulin, avec des vues montrant ce qu'il était devenu,
abandonné et délabré et la restauration qui s'en est suivie. 
Un concert vocal nous a été offert sur des textes extraits 
du "Petit livre d'Anna Magdalena Bach". 


Nous quittons Wechmar pour Dornheim et l'église Saint Bartholomée. Imaginez une maison au grand toit incliné, fleurie de pétunias roses et blanc: auriez vous l'idée qu'il s'agit d'une église luthérienne? Nous rentrons par le petit porche et découvrons une toute petite église blanche...

où Johann Sebastian a convolé en justes noces le 17 octobre 1707 avec

"la vertueuse demoiselle Maria Barbara, fille cadette de feu Johann Michaël Bach, organiste à Gehren" 

Ce lieu  très agréable ne nous écrase pas par ses dimensions, simplicité des  décorations anciennes de qualité. Les festivités du mariage ont dû  être très appréciées en ces lieux remplis de sérénité, la famille  Bach étant nombreuse, cela a dû être très chaleureux avec quantité de musique de qualité pour célébrer le culte. 



Exception à la règle:
ce sera le seul instrument que nous pourrons faire sonner.

Retour à Weimar où nous goûterons les fameuses saucisses de Thuringes avec leur accompagnement de  choucroute, le vin blanc si fruité, et les 10 coups de l'horloge aux cloches de céramiques qui accompagneront l'heure du couvre-feu!

A suivre: GOTHA

8 commentaires:

  1. Merci Martine pour ce beau voyage autour de Bach! En attendant de lire la suite,
    je te souhaite une bonne soirée,
    à bientôt

    RépondreSupprimer
  2. Je ne pensais pas que la famille Bach était si nombreuse!!!!
    Bonne soirée Martine

    RépondreSupprimer
  3. Les découvertes se poursuivent toujours intéressantes.
    Les orgues blancs sont somptueux, pourquoi sont-ils si sombres dans nos églises?

    Merci Martine de nous faire voyager.

    RépondreSupprimer
  4. J'aime la beauté simple de cette petit église et la blancheur des orgues !!!
    Quel magnifique voyage
    Bisous de douce soirée.
    Marie-Ange

    RépondreSupprimer
  5. Votre publication d'aujourd'hui nous laisse imaginer une vie pleine de quiétude, de stabilité et de sagesse pour le jeune Bach tout juste marié.
    Anne

    RépondreSupprimer
  6. Belle église toute blanche, quel raffinement !
    on dirait un décor de Noel

    RépondreSupprimer
  7. Merci Martine pour cette grande et belle escapade en Allemagne, dans les pas de Bach... C'est un réel dépaysement, à travers toutes tes superbes images, en même temps que l'occasion de se sentir plus "riche" de toutes les informations que tu nous confies...
    Bonne continuation, et à très bientôt !
    NiNa-Lou

    RépondreSupprimer
  8. J'adore les maisons à colombins. Vous en avez pas mal en France. Attends seulement que je sois en Bourgogne. Virtuellement j'entends. Car je suis rentrée depuis belle lurette.
    Ces églises toute blanches me rappelle celles de Vienne et de Salzbourg. Le baroque germanique.

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées