AUTUNO

AUTUNO
SEPTEMBRE...L'AUTOMNE POINTE SON NEZ.

Membres

dimanche 25 avril 2010

"C'est tellement mystérieux, le pays des larmes"


Pour l'anniversaire d'Ana,  
ma petite nièce que vous connaissez pour l'avoir rencontrée cet été, outre les petites babioles qui font plaisir à une fillette de 11 ans, j'avais trouvé comme idée de l'amener au théâtre...



"Le Petit Prince de Saint-Exupéry" était donné jeudi au TNN, et ayant réussi à obtenir des places- séances complètes sur toute la durée!- je lui ai offert cette surprise, accompagnée également par Marine. C'était sa première expérience en ce lieu incontournable ...

Un très joli moment poétique, que j'ai redécouvert sous sa forme narrée et actée.
Un seul personnage en scène, Jacques BELLAY,  tenant à bout de bras de jambes et de souffle, ce spectacle d'une heure quinze.
  Effets d'images d'enfants filmés projetées sur une grande feuille de papier dessin, récitant avec conviction leur petit texte;  pour décor, un grand livre aux pages mobiles, libérant une hélice d'avion, quelques fleurs, la fumée d'un volcan; quelques beaux ballons, gonflés à l'hélium, des effets  de lumière, permettant  à "l'aviateur" de donner l'impression de dessiner, et surtout... un Petit Prince de 40 centimètres  articulé, qui pose ses questions à tout vent. Beaucoup de sensibilité, un texte qui ne vieillit pas.


 Jacques BELLAY

Bien sûr le public, en partie de  jeunes enfants qui avaient peut-être décidé de sortir leurs parents ce soir-là, était très attentif, et les applaudissements des petites mains, à la fin du spectacle, étaient touchant de grâce.
Ana était ravie, Marine aussi;  et Martine émue, a eu  une idée heureuse que de faire profiter de ces quelques instants de délices.

On renouvellera !






Découvrez Jacques Bellay joue "Le petit Prince" sur les planches sur Culturebox ! 


 "Je n'aime pas qu'on lise mon livre à la légère", dit le narrateur du Petit Prince. En effet, Le Petit Prince est sans doute d'abord ce qu'il paraît être à la première lecture : un conte pour enfants, l'histoire triste d'un drôle de petit bonhomme plein de fraîcheur et de naïveté, tombé du ciel sur la terre, et qui retourne à la fin sur sa toute petite planète pour y retrouver la fleur qu'il aime. Mais il est aussi et surtout un texte profond et poétique, un cristal précieux qui irradie et fait vibrer les recoins les plus enfouis de notre enfance. Il y a d'abord le thème de l'enfance : dans le désert, symbole de la solitude et de la sécheresse (celle de la nature, mais aussi celle du coeur), la grande personne, le pilote, qui a "cassé son moteur", et n'a plus parlé à quiconque depuis fort longemps, rencontre le petit enfant, en fait l'enfant qu'il a été, qu'il a oublié, mais qui continue de vivre au plus profond de lui-même. Le Petit Prince, pour finir, conduira au puits le pilote qui a tellement soif, et lui donnera à boire l'eau "qui est bonne pour le coeur, comme un cadeau". Comprenons le sens de la parabole : c'est dans la pureté de l'enfance que nous pourrons retrouver notre substance, ce qui donne sens à notre vie. Il y a ensuite le thème de l'amour au sens large : l'apparition sur l'astéroïde du Petit Prince, de la fleur capricieuse, coquette et un peu menteuse. Et entendons encore une fois la leçon du renard : vivre, c'est aimer, c'est créer des liens. "Ta rose est unique au monde, unique parce que c'est celle que tu as arrosée, c'est celle que tu as mise sous globe. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé ; tu es responsable de ta rose." 
Et le renard confie son secret qui est au centre même de la pensée de Saint-Exupéry :

"On ne voit rien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux."
 Jacques BELLAY

8 commentaires:

  1. C'est vrai qu'il ne vieillit pas ce texte! je le relis régulièrement et ne m'en lasse pas! à chaque fois je trouve une nouvelle "lecture"!
    Et quelle belle philosophie pour les enfants... c'est dans ce désert qu'il dit à un moment je crois ; "ce qui est bien dans le désert c'est qu'il cache toujours un puits quelque part" ou quelque chose comme ça!

    RépondreSupprimer
  2. "Ce qui embellit le désert c'est qu'il cache un puits quelque part."

    RépondreSupprimer
  3. J'ai offert le "pop up" à Aliénor à Noël, il est magnifique. Elle avait étudié le livre au premier trimestre.
    Un texte universel merveilleux.
    Bon courage à Marine pour la suite de ses projets.
    (Un petit stage chez Camille en Normandie ?)
    Belle semaine

    RépondreSupprimer
  4. quelle jolie idée, j'ai amené en son temps mes filles voir un Petit Prince théâtralisé, et je pense que le texte offre de grandes ouvertures aux metteurs en scène, surtout s'ils sont sensibles et délicats... tu devais être contente avec tes deux "filles" et j'imagine la fierté de ta nièce d'aller au théâtre... Quant à Marine, elle devait être ravie aussi !

    RépondreSupprimer
  5. Une jolie histoire et tellement poétique ce texte!!! pour de jeunes oreilles. Belle idée Martine
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  6. Le petit Prince traversera les âges, c'est sûr... Quelle bonne idée que ce cadeau et comme les deux filles devaient être heureuses...
    J'ai toujours aimé le Petit Prince et le joli renard qui lui demande de l'apprivoiser. Je trouve (entre autres) ce passage très émouvant.

    RépondreSupprimer
  7. Bon alors là si en plus il y a le petit Prince...moi ze craque ;-))

    RépondreSupprimer
  8. Une superbe idée pour un cadeau d'anniversaire à une petite fille.
    J'aime particulièrement le Petit Prince et je pense à lui chaque fois que je cherche à apprivoiser un chat...

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées