AUTUNO

AUTUNO
SEPTEMBRE...L'AUTOMNE POINTE SON NEZ.

Membres

vendredi 29 janvier 2010

Pour répondre à Fausto ...


Les pâtisseries à Venessia proposent dans leur vitrines de succulents petits desserts mais on ne peut pas goûter à tout!

Je propose à Fausto qui nous parle aujourd'hui très sérieusement(!) des desserts du carnaval , quelques photos prises ici ou là, en décembre, sachant que nous restons  fidèles à une pâtisserie par la proximité de notre situation géographique et qu'il est devenu dans nos habitudes vénitiennes d'aller y prendre un "caffé con cornetto e marmelade" tous les matins.
Il s 'agit de la "pasticceria DIDOVICH" sur le campo Santa Marina.
Nous y avons acheter un pannetonne pour le  capodanno, il était très souple, parfumé et nous avons ramené ce qui en restait à la Pita Figa: un moyen fugace de se retrouver dans la Sérénissime...


 Nous avons également franchi la porte d'une pâtisserie dont nous n'avons pas gardé le nom mais que nous saurions retrouver, elle se trouve au campo San Luca, des petits gâteaux merveilleux, sur le coup des 18heures, j'en ai la papille qui en tremble d'aise!

Campo San Luca...
Rempli de vénitiens consommant soit un capuccino, plus souvent l' apérétif du soir, entre amis ou collègue de travail semblait-il,  ce lieu est très sympathique, on consomme debout comme cela se pratique souvent à Venessia....


 D'autres rencontres  prises pour le souvenir des lieux sans pour autant s'y attarder pour éviter de "batifoler" dans ces sucreries si tentantes.

 
Ponte delle paste

Rester zen, ne pas succomber . Difficile lorsqu'on est gourmande, mais après la photo il est plus prudent de  s'échapper vers d'autres endroits  moins dangereux pour ce qui reste de la" ligne"!



... je l'ai trouvé le nom de ce "truc" énorme!!!



Parfois il nous arrive de prendre des photos pour le côté amusant de la chose. Mais ces divers outils en chocolat doivent coller au palais, vous ne croyez pas?



Et voici, pour terminer, comment sont livrés les pannetones ou autres pâtisseries qui nous donnent tant d'émotions. Très tôt le matin, avec énergie, célérité, adresse... sans oublier le sourire et la bonne humeur de ce jeune homme !

11 commentaires:

  1. Didovich est ma patisserie vénitienne depuis des années ;l'appartement que je loue est à coté de S.M. dei Miracoli et j'y vais en voisine .Ou logez vous?Peut etre nous sommes nous croisées sans le savoir. Dans cette merveilleuse boutique, les gateaux de Carnaval sont délicieux .Quant au cappuccino!....

    RépondreSupprimer
  2. Nous logeons du côté de Santa Maria Formosa.

    RépondreSupprimer
  3. j'avoue avoir toujours été déçue par les pâtisseries italiennes : elles sont très belles, très décoratives mais souvent hyper bourratives ou trop sucrées... j'ai 3 manies en italie : les gâteaux juifs du ghetto de Rome (inimitables) et les strüdels d'une pâtisserie de Murano, située sur le quai juste en face de Ss Maria e Donato, côté chevet... s'y ajoute un délice étonnant et très raffiné : la torta barozzi, qui a même droit à une page dans Wikipédia :
    http://it.wikipedia.org/wiki/Torta_Barozzi
    créée par Gollini à Vignola, en hommage à Jacopo Barrozzi, célèbre architecte renaissance qui a rendu le nom de sa ville universellement connu en le prenant pour surnom, c'est un pur délice dont vous trouverez la recette sur ce lien :
    http://madolcevita.canalblog.com/archives/2007/11/04/6749080.html
    qui mérite à être préparé quelques jours à l'avance et accompagne divinement le café !!

    RépondreSupprimer
  4. Et oui, c'est en se levant tôt que l'on découvre la vraie vie... pas celle des touristes. Quand aux pâtisserie, j'en ai l'eau à la bouche ou plutôt le chocolat... surtout en forme d'outils. Avec ceux-là, je n'irais pas bien loin dans mon travail.

    Mesdames, vous êtes de vrais guides touristiques et gastronomiques, avec en prime des photos, de quoi faire vraiment envie...

    RépondreSupprimer
  5. Les mamas, ne s'en privent pas. Pourquoi, pristoche, on grossi à partir d'un certain âge. C'est pas juste.

    RépondreSupprimer
  6. A Venise, on marche tellement qu'on ne grossit pas !
    C'est la ville idéale pour se laisser tenter !

    Norma

    RépondreSupprimer
  7. Un capuccino me suffit...je n'ai pas de bons souvenirs des gâteaux de Turin.
    Bon week-end.

    RépondreSupprimer
  8. Bonne fête Martine ! Tu nous régales avec ces belles photos...

    RépondreSupprimer
  9. Pour Norma.
    Et pourtant... elle marche !

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées