AUTUNO

AUTUNO
SEPTEMBRE...L'AUTOMNE POINTE SON NEZ.

Membres

vendredi 16 octobre 2009

Cécilia.

"J'avoüray de bonne foy que j'ayme beaucoup mieux ce qui me touche que ce qui me surprend"
François Couperin

Il y a des interprètes qui ne vous déçoivent jamais. Des valeurs sûres égales à leur réputation et à leur sérieux dans le métier.
Avec Cécilia, nous dépassons le commun des mortels.


Je ne m'étendrais pas sur la technique vocale exceptionnelle de "la Bartoli" comme on nommait à l'époque les Divas, elle ne fait que se confirmer, s'assouplir, on en oublie le travail qui permet à cet exceptionnel "organe" que l'on nomme la voix de réaliser tous ces mélismes virtuoses avec une facilité déroutante. Des courbes souples, des phrases qui s'étirent dans un même souffle, ornementation sans faille, changement de tessiture sans souffrance.

Je préfère me pencher sur l'expressivité des airs alanguis, où, là on ne peut pas tricher.
Finesse, émotion retenue, élégance du phrasé qui colle à merveille au texte qui mène le jeu à cette époque.
Tout est naturel, sans effets ampoulés et exagérés, mauvais goût, sans ambages. C'est là que se confirme toute sa nature généreuse, sensuelle et sensible.

Ferveur, joie, élan du cœur, finesse, nuances extrêmes, tout y est pour notre plus grand Délice.


Je la "vois" !


N'oublions pas l'orchestre "Il Giardino Armonico", parfait dans son accompagnement, digne réplique du XXIème des orchestres de l'époque comme on peut les imaginer en Italie au XVIIIIème, avec ces nuances si contrastées, cette vivacité" électrique".

Un très intéressant "précis " avec iconographie, mettant en scène l'histoire des castrats à qui on faisait subir une terrible opération afin qu'ils puissent garder cette voix juvénile et qui, s'ils y survivaient, travaillaient des heures durant à en perdre haleine pour acquérir une technicité hors du commun pouvant les amener à une notoriété époustouflante.


"Evviva il coltellino"


Un merveilleux moment unique pour nos chères oreilles, un délicieux temps de lecture une fois passée les affres des images sur les instruments de chirurgie.
Merci à cette Grande Dame qui nous offre au fil du temps ses recherches musicales avec Bonheur.

...pour passer un excellent week-end, foi de Martine!

15 commentaires:

  1. Ah voui ??? Mais on fait comment à Meschers sur Gironde pour trouver ce coffret, édition limitée si j'ai bien vu, pour le WE ??? Moi qui aime tant Cecilia Bartoli, je n'ai plus qu'à noter cela pour ma prochaine commande chez... machin trucmuch, tu sais celui qui te conseille toujours des tonnes de livres et de disques que "ceux qui ont acheté XXX ont aussi choisi... !!". Mais bon, tu as adorable de nous partager ton enthousiasme, et si j'ai tout compris, avec le ou les CD, y aussi un livret qui parle des castrats ? Bref je vais voir chez mon fournisseur habituel si je trouve cela...

    RépondreSupprimer
  2. Ah la magie d'internet quand même, tu tapes sacrificium et tu tombes sur ce merveilleux coffret qui fait, en effet, saliver, surtout après ton appréciation ! Dépense en vue, faites chauffer la carte !

    RépondreSupprimer
  3. Par Amazon c'est encore moins cher, c'est rapide, pour le week-end prochain...

    RépondreSupprimer
  4. C'est encore moi, en plus y a un clip... pas de doute, il me le faut ce coffret !

    RépondreSupprimer
  5. Attention ce n'est pas un clip mais un CD avec 3 airs de plus, une merveille avec Haendel... du petit lait comme on en buvait avant!

    RépondreSupprimer
  6. Tout ce que vous dites de la fabuleuse, merveilleuse, rayonnante Cecilia est tellement vrai! Hélas, à Limoges, son fameux CD paraît déjà épuisé. Mon libraire devait se réapprovisionner et j'ai vite effectué ma réservation. J'espère qu'il pourra me l'obtenir!

    Je suis contente de voir que vous avez choisi une citation de Couperin. C'est un artiste souvent injustement relégué au second plan. Ses "leçons de ténèbres", par exemple, sont bouleversantes.

    Merci pour vos visites régulières sur mon blog.
    Bon weekend!
    Anne

    RépondreSupprimer
  7. Permettez-moi d'ajouter à mon commentaire précédent cette référence littéraire sur la vie des castrats: "Porporino ou les mystères de Naples", de Dominique Fernandez.
    Anne

    RépondreSupprimer
  8. je voulais justement parler d'amazon !!! pour le reste j'avais bien compris qu'il s'agissait de cd par contre j'avais pas vu qu'il y en avait un en cadeau... le clip c'est sur le site qui présente le coffret, et le clip donne envie !
    Anne il vous reste Amazon, vous aussi !! Puisque Limoges a déjà pris le disque d'assaut !

    RépondreSupprimer
  9. Après toutes ces passionnées que dire...vous en parlez si bien qu'on a envie de courir l'acheter. Très beau week end.

    RépondreSupprimer
  10. Certes moins sympathique que de posséder le CD mais vous pouvez télécharger par le biais d'itunes,il est également à la FNAC ,et on peut le commander sur internet

    RépondreSupprimer
  11. Grande dame et grand article ! Tu nous gates dit ! J'y cours.

    RépondreSupprimer
  12. J'ai entendu des extraits à la radio... C'est étourdissant de virtuosité ! A côté, l'air de "la Reine de la nuit" ressemblerait presque à une comptine...

    RépondreSupprimer
  13. Merci pour ton message Les Idées Happy!!

    "En scelle" "au galop", c'est trop fatigant pour moi, je suis plutôt écuelle et dodo. Gros bisous

    Bisous de Nantes

    RépondreSupprimer
  14. C'est vrai qu'elle est éblouissante dans les airs alanguis ou élégiaques. Mais elle ne "triche" pas non plus dans les airs virtuoses! En fait, c'est ça qui est extraordinaire avec elle, c'est qu'elle est sublime dans tous les registres, graves ou gais, badins ou mélancoliques, guerriers ou primesautiers... Quelle femme!

    RépondreSupprimer
  15. Ça y est! Je l'ai!! Une belle surprise de mon gentil mari en rentrant du travail. Je sens qu'il va tourner en boucle...

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées