ESTATE

ESTATE
JUILLET...SI CHALEUREUX...

Membres

vendredi 21 août 2009

Venezia encore et toujours.

C'est en cherchant une partition dans le fond Philidor de la BN (magie qui peut m'offrir, par exemple, quand je le veux par l'intermédiaire d'une imprimante une partition des ballets joués pour le mariage de Louis XIII!!! ), que j'ai eu la curiosité d'écrire "Venise"... : et voilà encore un miracle du net, des livres introuvables comme je peux les aimer qui nous sont offerts sans participation financière, étant tombés dans le domaine public.
Je vous passe l'info et un lien sur un manuel de tourisme datant du XIX ème, "L'Italie confortable, manuel de tourisme par Mr Valery", le vocabulaire bien qu' ancien est savoureux.


De petits extraits pour vous donner envie de vous y rendre:

"Il faut se méfier du vin à Venise, parce ce que souvent il est frelaté. Les mariniers en boivent pendant le trajet, et le remplacent par de l'eau des lagunes, eau insalubre, quoique elle ne manque pas d'agrément et ait un petit goût d'eau de Seltz."


"Il faut, principalement l'été, se loger sur le Grand Canal, afin de parcourir le soir en gondole ce Corso liquide, bordé de magnifiques palais de marbre, .... et qui, s'il était pavé, serait la plus belle rue de l'univers."

Bonne lecture et découverte...

8 commentaires:

  1. Savoureux en effet, merci de ce lien, gallica est une source inépuisable de découvertes étonnantes.
    J'ai appris aussi que "les promenades en gondoles, qui bercent doucement pendant deux ou trois heures les malades enveloppés de vapeurs marines, secondent merveilleusement l'effet des bains et du climat", que "les huitres de l'arsenal, énormes, grasses, ne pourraient se manger à la douzaine; cuites et assaisonnées aux fines herbes, à la vénitienne, elles forment un mets agréable et digestif", qu'on peut se procurer 20 sardines pour 2 sous"... Et enfin qu'à Venise "l'air est tempéré, et le vent sud-est qui adoucit la rigueur du froid de l'hiver, est surnommé par les vénitiens le "manteau des pauvres"... moi qui ai pelé de froid à Venise comme nulle part ailleurs !!! Va pour le manteau des pauvres, c'est joli tout de même

    RépondreSupprimer
  2. Pour les partitions je t'imagine incollable et ayant une liste impressionnante de sites bien plus riches que ceux-là, mais sait-on jamais...

    http://www.lespartitions.info/gratuites/index.php

    http://partitions.metronimo.com/Classement_des_partitions_par_instrument-19.html

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce renseignement très précieux !
    Norma

    RépondreSupprimer
  4. J'ai remplacé ma playlist par deezer que j'ai pu très facilement insérer, chose que je ne pouvais faire auparavant (on pouvait faire glisser le morceau que l'on voulait en premier et ainsi changer quand on le souhaitait)- bonne continuation

    RépondreSupprimer
  5. Mais pourquoi revient on toujours à Venise ????????

    RépondreSupprimer
  6. Ah Enitram, non seulement on y revient, mais on rêve tous de s'y installer... au moins 6 mois d'affilé (orthographe ???) pour pourvoir vraiment s'en imprégner... ou mieux d'y vivre, comme Lorenzo !

    RépondreSupprimer
  7. Quand ma mère est décédée, elle a laissé derrière elle, une pile de partitions que nous avons retrouvé au fond d'une armoire. Triste témoin, d'un triste destin qui ne lui a pas laissé le loisir d'exercer ses dons de pianiste. Ma mère a étudier au conservatoire de Paris.
    J'ai offert ces partitions qui ne datent pas d'hier, à la fille d'une amie, qui joue du violoncelle classique. Histoire de faire vivre ces patinions. J'en ai gardé quelqu'une, que je photocopie parfois pour en faire des collages en décorations de vitrines.
    Béatrice de Lausanne.

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour ce renseignement , à la fois précieux et amusant.
    Je suppose que vous connaissez les expositions virtuelles de la BNF

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées