ESTATE

ESTATE
JUILLET...SI CHALEUREUX...

Membres

dimanche 2 août 2009

Cinéma.


En faisant du rangement d'été, Alain a retrouvé une K7 où était enregistré ce film que l'on peut trouver complètement kitch "Vacances à Venise" mais que j'ai eu plaisir à revoir.
Des images de Venise en 1955, de belles couleurs soutenues, de la musique "du pays", des itinéraires touristiques souvent fan
taisistes, la chute de Katherin Hepburn dans le canal à San Barnaba si je ne me trompe, une histoire d'amour comme on "l'actait" à cette époque hollywoodienne.

La pensione Fiorini a sa terrasse ... en plein sur le Campo San Vio.

Dans le même style, on trouve "Vacances romaines" tourné en 1953 avec la jeune et très belle Audrey Hepburn, et mon idole de jeunesse, le talentueux Grégory Peck. Il y a un moment célèbre où Gregory Peck entre sa main dans la sculpture antique , la Bouche de Vérité, et retire ce qui ne semble être plus qu'une manche vide, amenant Audrey à la surprise, la colère et l'hilarité en même temps. Grégory Peck a révélé que cette plaisanterie n'était pas prévue, mais que devant la réaction de la très jeune actrice, la scène avait été gardée dans le film.


On peut visionner avec bonheur ces films, ils font partie du patrimoine cinématographique, sans doute un peu surannés mais on y prend toujours un plaisir certain...


3 commentaires:

  1. Oui, ces films ont beaucoup de charme.
    Anne

    RépondreSupprimer
  2. Effectivement, j'avais enregistré "vacances à Venise", c'est tès kitch comme vous dîtes mais pour se ballader dans Venise, que ne regarderait-on pas, avec toujours du plaisir ? Une année j'ai assisté du vaporetto à un tournage de film, l'épisode se passant sur le grand canal dans une vedette ; la maquilleuse était camouflée à genoux au pied de l'actrice principale. J'ai d'ailleurs retrouvé toute la petite troupe d'acteurs dans le bateau qui allait à Burano, fatigués et rentrant chez eux je ne sais où !
    Et j'ai vu le film ensuite sur une de nos chaines, je ne me rappelle plus le titre.

    RépondreSupprimer
  3. Qu'elle est belle Hepburn ! Venise bien sûr se prête si bien à la caméra...
    Et pour Rome, J'adore l'anecdote de la bocca della verità !
    Mais pour autant je ne sais si j'aurais le courage de revoir de tels films... j'avoue que le côté démodé me lasse vite. Sauf à le prendre en effet comme un classique incontournable.

    RépondreSupprimer

Heureuses Idées